Fermer le menu
Menu

Les tarifs des lunettes et des prothèses dentaires dans le collimateur du Gouvernement

par Mutuelle.fr

Les tarifs des lunettes et des prothèses dentaires dans le collimateur du Gouvernement

La Ministre de la Santé a annoncé, le 28 octobre dernier, qu’elle souhaitait s’attaquer aux chantiers de l’optique et du dentaire, postes sur lesquels le renoncement aux soins pour cause budgétaire est de plus en plus important.

Marisol Touraine souhaite, dans un premier temps, mieux encadrer la tarification des lunettes et des prothèses dentaires. Les tarifs de prothèses pratiqués par les dentistes français  sont en effet largement supérieurs à ceux de leurs voisins homologues : une couronne en céramique coûte par exemples deux fois plus cher en France qu’en Allemagne, le tarif d’un bridge peut, quant à lui, être multiplié par trois en France par rapport à son voisin allemand.

La ministre a annoncé qu’elle s’attaquerait également à l’optique. Elle estime en effet que « certains examens très précis pourraient être réalisés par les orthoptistes ou les opticiens », c’est-à-dire sans passer par une consultation d’ophtalmologie. L’objectif de cette réforme est de réduire les délais d’attente pour obtenir une consultation chez un ophtalmo.

Enfin, Marisol Touraine rappelle qu’elle soutient le « développement des réseaux de soins et de magasins agréés par les mutuelles » afin de diminuer les tarifs des consultations. Alors que la jurisprudence l’interdisait jusqu’à maintenant, une loi autorisant la création de tels réseaux vient d’être déposée par les députés socialistes.

Après les dépassements d’honoraires auxquels le Gouvernement s’est attaqué, les dentistes, les ophtalmos, les fabricants de verres et les opticiens risquent à leur tour de grincer des dents et de se faire entendre.


Source : Les Echos 29/10/2012

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.