Fermer le menu
Menu

Les complémentaires santé, inaccessibles ?

par Mutuelle.fr

Les complémentaires santé, inaccessibles ?

Selon une récente enquête de l’INSEE, l’accès à une couverture santé n’est pas assuré pour 18,5 % des ménages français, du fait de leur situation financière.

L’adhésion d’une complémentaire santé conduirait 18,5 % des ménages à passer sous le seuil de pauvreté. Ce constat inquiétant découle des résultats de l’étude « Budgets de famille 2006 » qui s’est penché sur la place accordée à la santé dans le revenu total de l’ensemble des ménages. On observe alors que si près de 19 % des foyers les plus pauvres ne sont pas couverts par un organisme externe, seuls 8 % des foyers les plus aisés sont dans le même cas.

Les efforts réalisés ne sont en effet pas les mêmes selon la situation financière des individus. Une approche quantitative montre ainsi que ce sont les ménages les plus riches qui dépensent naturellement les sommes les plus importantes dans leur couverture santé. Cependant, on constate dans un même temps que ce sont les foyers les plus pauvres qui, proportionnellement, consacrent la plus grosse part de leur budget à leur couverture santé. Chez ceux-ci, la part de la complémentaire santé varie ainsi de 8 à presque 11 % de l’ensemble des revenus, quand elle oscille entre 2 et 3,5 % du budget chez les ménages les plus riches.

Du côté de la partie la plus aisée de la population, on remarque un nombre plus élevé de contrats collectifs, par rapport aux contrats individuels. Si les complémentaires santé contractées via son employeur, notamment pour les cadres, ont un coût généralement plus élevé que les contrats individuels, on observe néanmoins que leur champs de couverture est plus large et qu’à service égal, les prix négociés par les entreprises restent inférieurs à ceux proposés aux particuliers.

L’étude de l’INSEE, datée du 30 novembre dernier, met ainsi en relief les inégalités face à la protection santé non-prise en charge par l’Etat pour les ménages français. L’accès aux soins est en effet de plus en plus difficile pour les foyers les plus pauvres du fait du facteur financier.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.