Fermer le menu
Menu

Interdiction du bisphénol A dans les contenants alimentaires

par Mutuelle.fr

Interdiction du bisphénol A dans les contenants alimentaires

Dès 2015, le bisphénol A sera définitivement banni de la composition de l’ensemble des contenants alimentaires.  Devant le danger que représentait cet élément chimique, le Parlement a jugé bon d’avancer cette mesure à 2013 concernant la composition des contenants d’aliments pour bébés.

Le jeudi 13 décembre, le Parlement a finalement pris la décision d’interdire ce composant, fortement suspecté de favoriser l’apparition de certains cancers et d’affections telles que l’infertilité ou l’obésité après une exposition régulière. On le soupçonne également d’être à l’origine de dérèglements hormonaux. Il serait par exemple responsable d’un développement précoce de la puberté. Ce composant chimique est intégré à la composition de nombreux contenants alimentaires  et se transfère aux aliments que l’on ingère, sous l’effet de la chaleur en particulier, mais pas nécessairement. On le trouve ainsi dans la majeure partie des revêtements en plastique à l’intérieur des canettes et des boîtes de conserve, dans la composition de certaines bouteilles de plastique ou même dans des composites dentaires.

En 2010, une loi avait déjà été votée, interdisant l’intégration de cet élément chimique dans la fabrication des biberons. Le bisphénol A n’était en effet pas indispensable à la composition de la partie plastique des biberons commercialisés et a donc été définitivement supprimé. La mesure votée la semaine dernière étend cette interdiction à l’ensemble des objets en contact avec les bébés (biberons, collerettes de tétines, anneaux de dentition pour bébés …) que l’on trouve au sein de toutes les maternités.

Si le texte prévoit d’ici 2015, en France, « la suspension de la fabrication, de l'importation, de l'exportation, et de la mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant du bisphénol A », quelques protestations se font encore entendre. De nombreuses associations, telles que le Réseau environnement santé (RES) déplorent en effet le décalage entre la mise en application de la loi dès 2013 pour les enfants de 0 à 3 ans et celle en 2015 qui concernera l’ensemble de la population, dont les femmes enceintes. Ils plaident ainsi pour une interdiction totale du bisphénol A dans les contenants et ustensiles alimentaires à compter de janvier 2014.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.