Fermer le menu
Menu

Soigner sa « gueule de bois »

par Mutuelle.fr

Soigner sa « gueule de bois »

Le 31 décembre est passé et nombreux auront été ceux à subir les effets d’une soirée un petit peu trop arrosée. Si le remède miracle contre la gueule de bois n’existe pas, voici quelques conseils pour atténuer un mal de crâne et une bouche pâteuse un peu trop persistants …

Dans l’idéal, essayez de limiter les effets avant et pendant la soirée. Pour cela commencez par boire beaucoup… d’eau ! L’alcool déshydrate votre organisme, faites donc attention à bien vous hydrater dans la journée qui précède la soirée et, au cours de la fête, alternez verre d’alcool et verre d’eau. Ainsi, vous atténuerez le risque de vous réveiller le lendemain matin la bouche sèche et le crâne douloureux. Si vous avez peur de ne pas y penser, laissez une bouteille d’eau au chevet de votre lit que vous pourrez boire en rentrant.

Ne jamais boire l’estomac vide ! Les effets de l’alcool seront beaucoup plus difficiles à supporter si vous ne prenez pas un bon repas consistant. Faire la fête met votre appareil digestif à rude épreuve, essayez de le ménager et ne buvez pas à jeun.

Au cours de la soirée, évitez au mieux de mélanger trop d’alcools différents. On entend aussi dire que les alcools blancs (vin blanc, vodka, rhum blanc, …) sont moins néfastes que les alcools bruns (vin rouge, whisky, rhum ambré, …) : les substances responsables d’une bonne gueule de bois, appelées congénères, seraient plus présentes dans les boissons colorées. Cependant, cela dépendra grandement de la quantité d’alcool absorbée.

Vous avez suivi ces conseils (ou non) et vous vous réveillez malgré tout le lendemain avec un « mal de cheveux » insupportable ?

Commencez par boire et reboire de l’eau ! L’hydratation, on ne le répètera jamais assez, est essentielle pour lutter contre la gueule de bois. Evitez à tout prix en revanche les conseils douteux du style « il faut soigner le mal par le mal ». Boire une bière, un pastis ou n’importe quel boisson alcoolisée ne fera que ralentir le processus d’élimination de l’alcool par votre organisme et ne rendra pas votre lendemain de soirée plus supportable pour autant.

De la même manière, allez contre les idées reçues et évitez la caféine, contenue dans le café bien sûr, mais aussi dans le Coca-Cola par exemple. Etant un acidifiant reconnu, elle empêchera le rétablissement de l’équilibre de votre organisme. En clair, vous risquez d’aggraver votre mal de ventre.

Pour les mêmes raisons, évitez l’aspirine et ses dérivés, réputé pour être extrêmement agressif pour l’estomac. Préférez lui plutôt de l’ibuprophène (advil, motrin, …) pour calmer votre terrible mal de tête.

Vous pouvez vous essayer à la soupe miso avec des œufs en lendemain de soirée. Cette soupe japonaise vous fournira des éléments extrêmement bénéfiques pour vous remettre de vos émotions : eau, sodium, divers nutriments …  

D’autres petites astuces salvatrices ? Favorisez les petits poissons gras comme le maquereau et la sardine, les noix, les légumes verts, …

Mais surtout, reposez vous. Il n’existe pas de remède miracle alors profitez de votre journée pour rester au fond de votre lit ou devant votre télé, enfoncé dans le canapé. Faire un break de temps en temps, c’est mérité non ?

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.