Fermer le menu
Menu

Arrêter de fumer avant 40 ans pour vivre aussi longtemps qu’un non-fumeur ?

par Mutuelle.fr

Arrêter de fumer avant 40 ans pour vivre aussi longtemps qu’un non-fumeur ?

Arrêter de fumer avant 40 ans permettrait de limiter l’impact du tabac sur son organisme, selon des chercheurs canadiens.

Alors que l’on estime actuellement qu’un fumeur voit son espérance réduite d’une dizaine d’années, cette nouvelle étude tend à montrer qu’il serait possible de regagner ces années perdues, en arrêtant de fumer entre 35 et 44 ans. De la même manière, ceux qui renonceraient à la cigarette entre 45 et 54 ans ou entre 55 et 64 gagneraient respectivement 6 et 4 ans d’espérance de vie.

Le professeur Prahbat Jha, directeur de l’enquête, tient à rappeler que ces résultats ne doivent pas donner lieu à une mauvaise interprétation : fumer jusqu’à l’âge de 40 ans n’est pas sans danger. Le risque de décéder prématurément reste plus élevé pour les anciens fumeurs que pour les non fumeurs. Par exemple, le risque de développer un cancer du poumon restera toujours plus fort pour un individu ayant déjà fumé que pour un non-fumeur. Cependant, contrairement à  ce que la majeure partie de la population peut penser, il n’y a pas d’âge pour arrêter de fumer. Par exemple, parmi les bénéfices que l’on en retirerait, en arrêtant de fumer avant 40 ans, il serait possible de quasiment éliminer le risque de crise cardiaque par obstruction de l’artère.

Cette étude s’intéresse également à l’impact du tabagisme pour les femmes, sujet jusqu’alors peu exploré. Si, selon les chercheurs, dans les années 1960, les femmes étaient moins sensibles aux risques liés au tabac, aujourd’hui, elles en souffrent autant que les hommes.  Le danger de voir se développer un cancer du poumon pour une fumeuse en 2010 est en effet 25,7 fois plus élevé que pour une non-fumeuse, quand ce rapport n’était que de 2,7 en 1960.

Le tabac serait aujourd’hui responsable de près de 73 000 décès en France, et si 80% des décès liés au tabagisme actif seraient masculins (contre 20% chez les femmes) l’écart entre les deux sexes tend de plus en plus à se réduire.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.