Fermer le menu
Menu

Les statines contre le cholestérol : bon ou mauvais traitement ?

par Mutuelle.fr

Les statines contre le cholestérol : bon ou mauvais traitement ?

 

Le débat agite le monde de la santé : et si le traitement le plus reconnu contre les méfaits du cholestérol n’était pas si efficace qu’on le croyait ?

Le 21 février prochain, le professeur Even publiera un livre polémique sur l’usage fait des statines, ces médicaments prescrits contre les maladies cardio-vasculaires. Connues pour faire sensiblement baisser le taux de cholestérol, et ainsi diminuer le risque d’arrêt cardiaque, elles sont aujourd’hui remises en question.

Revenons sur les fondements de ce traitement. Depuis longtemps maintenant, on reconnaît l’existence du « bon » et du « mauvais » cholestérol. Celui-ci aurait une fâcheuse tendance à obstruer les artères du patient et donc à favoriser l’accident cardiaque. Au plus on consomme de graisses animales, au plus le taux de cholestérol augmente. Pour pallier ce risque, deux recommandations sont de mise : adopter un régime alimentaire pauvre en graisses animales et suivre un traitement quotidien à base de statines. Actuellement, on recenserait six millions de personnes en France et vingt-quatre millions aux Etats-Unis qui seraient soumises à ces prescriptions médicales.

Nombreuses sont les études scientifiques allant dans ce sens, fortement appuyées par les laboratoires pharmaceutiques producteurs de ce médicament. Or, aujourd’hui, une partie croissante de la communauté scientifique accuse les résultats de ces recherches d’avoir délibérément été faussés. Lorsque l’on cherche le moteur de cette supercherie, les hypothèses convergent sur les sommes d’argent que représente le marché des statines pour l’industrie pharmaceutique. Ainsi, des chercheurs reconnus sur le sujet seraient largement rétribués par de grands laboratoires, biaisant ainsi leur objectivité.

Deux accusations fortes émergent donc de ces controverses : les statines seraient inutiles contre le risque d’accident cardio-vasculaire et seraient la source de trop d’effets secondaires. Des études semblent en effet montrer que le suivi d’un traitement par statines ne ferait pas baisser la mortalité des patients mais, en revanche, favoriserait l’apparition de douleurs musculaires, du diabète et de pertes de mémoire.

Mais alors, qui croire ? Certains médecins s’inquiètent de la réaction des patients face aux polémiques. Les autorités de santé devraient quant à elles se prononcer sur le sujet d’ici quelques semaines. Il s’agirait d’agir avec précaution et de recommander les statines aux individus présentant le plus de risques d’accident (notamment les personnes en surpoids, sujettes au diabète et de plus de 50 ans). Le meilleur remède pour prévenir un arrêt cardiaque resterait la pratique régulière d’exercice physique et un régime alimentaire sain et équilibré.

 

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.