Fermer le menu
Menu

La vente en ligne de médicaments est officiellement ouverte

par Mutuelle.fr

La vente en ligne de médicaments est officiellement ouverte

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans la vente de médicaments sur Internet. Suite à la demande de Philippe Lailler, pharmacien à Caen et titulaire du site de vente en ligne de médicaments (PharmaGDD.Com), le Conseil d’Etat vient de lever la restriction qu’elle avait émise dans un article du code de santé publique où seuls les produits en accès direct, c'est-à-dire situés devant le comptoir des officines, pouvaient être vendus en ligne.

Ce sont ainsi plus de 4 000 médications sans prescription (contre 455 en accès libre) qui pourront bientôt être commercialisées sur le Web à condition que le site de vente en ligne soit ouvert par un pharmacien disposant déjà d’une officine et ayant reçu l’aval de l’autorité régionale de santé dont il dépend.

Bien que cette décision soit attendue par la plupart des pharmaciens, qui considéraient la limitation sur les produits d’accès direct comme une atteinte à la libre concurrence, elle reste « préoccupante » pour Isabelle Adenot, présidente du Conseil national de l'ordre des pharmaciens. En effet, la présidente a souhaité rappeler les risques inhérents que peuvent entraîner la vente en ligne de médicaments : surconsommation, risque de falsification des données de santé, non adaptation des conseils. Selon elle, « Rien ne remplace le face-à face pour donner des conseils ». Sans compter les risques de surdosage et le détournement de certains médicaments comme pour le paracétamol pour enfants et les sirops à base de dextrométhorphane (un dérivé morphinique antitussif) utilisé à tort par les adolescents.

Pour le pharmacien de Caen Philippe Lailler, qui n’a pas attendu l’accord des autorités pour vendre des médicaments sans prescription sur son site, il n’est pas nécessaire de dramatiser la situation puisque « les produits les plus commandés sur notre site sont les antitabac et les produits d’hygiène intime ». De plus, la vente de médicaments par Internet est plus sécurisée qu’en officine puisque les internautes doivent renseigner leurs informations personnelles avant de commander (coordonnées, âge, sexe, poids, taille). Les commandes sont également limitées à 5 unités pour chaque médicament et accompagnées d’indications écrites fournies par un pharmacien. Celui-ci peut même être amené à téléphoner directement à la personne, et à refuser la commande. 

D’autres pharmacies en ligne vont prochainement faire leur apparition sur la toile permettant d’accroître la concurrence et ainsi de diminuer les prix des médicaments non remboursés par la Sécurité sociale.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.