Fermer le menu
Menu

Une aide médicalisée pour mourir ?

par Mutuelle.fr

Une aide médicalisée pour mourir ?

Une nouvelle avancée dans le débat pour ou contre « le droit à mourir » : l’Ordre National des Médecins se penche sur une assistance médicalisée en fin de vie.

Sans jamais prononcer le mot « euthanasie », l’Ordre National des Médecins a rendu public, le 14 février dernier, son avis sur la possibilité d’une aide médicalisée pour les patients en fin de vie. Ce communiqué présente une opinion synthétique sur la question et avance la nécessité de revisiter la loi Leonetti de 2005.

La législation en vigueur répond à la majorité des cas, en autorisant le recours à certains traitements lourds pour soulager un patient en fin de vie, bien qu’ils soient susceptibles de précipiter son décès. Or, cette loi ne prend pas en considération les cas où nul médicament ne peut soulager les souffrances physiques ou psychologiques du malade. Si ces situations ne sont pas les plus fréquentes, l’Ordre National des Médecins a reconnu qu’elles ne pouvaient pas, pour autant, rester sans réponse : « Une sédation, adaptée, profonde et terminale délivrée dans le respect de la dignité pourrait être envisagée, par devoir d'humanité, par un collège dont il conviendrait de fixer la composition et les modalités de saisine ».

L’Ordre National des médecins, promouvrait donc en premier lieu une meilleure connaissance de la loi Leonetti (visiblement méconnue du grand public mais aussi des professionnels) ainsi que la mise en place d’améliorations pouvant répondre à certaines situations exceptionnelles.

Cette décision s’appuie sur une étude réalisée par l’Ordre qui a révélé que sur près de 600 médecins interrogés, 60 % d’entre eux se prononçaient en faveur d’une légalisation de « l’euthanasie active ».  Dans le cas où le patient serait conscient, 46 % des médecins interrogés souhaiteraient d’ailleurs pouvoir être consultés sans pour autant prendre part à la décision. Aujourd’hui, malgré l’interdiction en vigueur, on recenserait près de 3 000 euthanasies par an, selon un membre de l’Institut National des Etudes Démographiques.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.