Fermer le menu
Menu

Les médecins s’informent aussi en utilisant Google.

par Mutuelle.fr

Les médecins s’informent aussi en utilisant Google.

Selon une enquête récente, les médecins généralistes consulteraient régulièrement le célèbre moteur de recherche afin de trouver des compléments d’informations sur certaines pathologies.

96% des généralistes utilisent Google pour trouver des informations médicales. C’est ce que montre le premier baromètre « web et santé », publié mardi 23 avril et mené conjointement par l'institut d'études spécialisé dans la santé Listening Pharma et l'agence de communication Hopscotch Digital. Cette étude, réalisée auprès d’une centaine de praticiens, souligne même que 25% d’entre eux consultent le moteur de recherche plusieurs fois par jour.

Son utilisation diffère selon les médecins. Si certains ne s’en serventuniquement que dans le but d’avoir accès plus rapidement aux annonces officielles et aux nouvelles parutions scientifiques, d’autres s’y réfèrent même pendant les consultations. Cette nouvelle pratique fait l’objet d’une attention particulière de la part du corps médical, notamment quant à l’origine des informations recueillies.

Jacques Lucas, vice-président du Conseil national de l'ordre des médecins déclare que « d'une part, les médecins sont suffisamment bien formés pour juger de la fiabilité d'une information, et d'autre part, ils savent où la chercher ». Il explique aussi qu’un « certain nombre de données » étant « référencées sur Internet », il est alors normal, « lorsque l'on est en présence d'un patient qui souffre d'une pathologie que l'on ne connaît pas ou peu (…) de chercher à en savoir plus pour bien l'informer, lui donner les bons conseils et l'orienter vers un spécialiste ».
Il souligne enfin l’utilité des données en ligne en comparant les époques : avant, « tous les médecins possédaient leur Encyclopédie médico-chirurgicale », la bible médicale. « Elle était mise à jour régulièrement, mais Internet est beaucoup plus adapté. Les mises à jour y sont instantanées. Les médecins peuvent accéder aux toutes dernières publications ». Il n’oublie cependant pas que la consultation en ligne peut rester délicate : « on trouve de tout sur la toile, il faut faire attention aux sources ».

Selon le docteur Jacques Lucas, monde de la santé et technologies de l’information et de la communication devront, dans un futur proche, se rapprocher pour créer une « source d'information structurée, avec une véritable base de données constituée à partir de sources fiables, afin d’éviter que n’importe quoi ne circule ». Celle-ci, accessible à tout le monde, pourra proposer « des pages de vulgarisation pour les patients et des renvois vers les bases scientifiques de référence, à destination des médecins ».

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.