Fermer le menu
Menu

De nombreuses morts subites du nourrisson évitables

par Mutuelle.fr

De nombreuses morts subites du nourrisson évitables

Une étude britannique démontre que dormir avec son bébé multiplierait par cinq le risque de mort subite du nourrisson.

Dormir dans le même lit que son bébé paraît naturel et pourtant, ceci est à éviter ! En effet, le risque pour le bébé de mourir du syndrome de la mort subite du nourrisson serait ainsi multiplié par cinq. Ce résultat provient d’une étude de chercheurs britanniques de la London School of Hygiene and Tropical Medecine. Se basant sur des enquêtes traitant 1472 cas de mort subite du nourrisson, l’équipe de recherche a démontré que 22 % de ces morts inattendues ont eu lieu au sein de familles adeptes du « co-dodo », tout en estimant que 88 % de celles-ci n’auraient sûrement pas eu lieu si les nourrissons avaient été placés dans leur berceau.

Pour le Docteur Inge Harrewijn, pédiatre au centre de référence sur la mort inattendue du nourrisson de Montpellier, « ce risque était déjà connu des spécialistes mais pour la première fois, elle le quantifie de façon précise et indépendante. Cela nous donne un argument supplémentaire pour convaincre les jeunes mamans, ou les jeunes parents, qui veulent dormir avec leur nourrisson, soit par commodité ou pour calmer d’éventuelles angoisses. »

D’après l’Institut de veille sanitaire, 250 nourrissons sont chaque année, en France, touchés par ce syndrome, 90 % des décès intervenant chez les bébés de moins de six mois, les 2 à 4 mois étant les plus exposés. «Nous estimons qu’il est encore possible de faire baisser le nombre de décès, souligne le Dr Harrewijn. En 1994, une campagne nationale d’information avait permis de le faire chuter de 75 % ! Depuis, il n’y a pas eu de communication, or nous constatons qu’un problème de couchage est mentionné dans 46 % des décès. »

Dans le but d’améliorer la prévention, les pédiatres des 34 centres référents français sur la mort inattendue du nourrisson ont décidé de travailler ensemble et de se regrouper au sein d’une association. Celle-ci aura pour rôle constituer un registre des morts subites du nourrisson au niveau national, mais aussi d’interpeller les pouvoirs publics dans le but qu’ils lancent une nouvelle campagne d’information auprès du grand public.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.