Fermer le menu
Menu

Un grand nombre de français souffrent du diabète sans le savoir

par Mutuelle.fr

Un grand nombre de français souffrent du diabète sans le savoir

Il y a aujourd’hui, en France, environ trois millions de personnes diabétiques, dont 700 000 qui ignorent avoir contracté la pathologie.

Organisant du 3 au 9 juin une semaine de prévention contre le diabète, l’Association Française des Diabétiques (AFD), se sert de l’occasion pour rappeler qu’elle estime à 700 000 le nombre de personnes souffrant de cette maladie sans en être conscients. Son président Gérard Raymond souligne d’ailleurs qu’avec « plus de 3 millions de personnes atteintes, soit 5 % de notre population, cette épidémie silencieuse et galopante pourrait toucher un Français sur 10 dans dix ans ». Ces prévisions s’expliquent par le développement du diabète de type 2, touchant les personnes plus âgées. Avec chaque jour 400 nouveaux cas diagnostiqués, il y a véritablement urgence.

Restant souvent invisible pendant de longues années (en moyenne, il s’écoule entre 5 à 10 ans entre son apparition et son diagnostic) « l'arme la plus efficace à opposer à l'épidémie de diabète » reste la prévention, déclare Gérard Raymond. Son apparition étant favorisée par certains facteurs de risque (âge, hérédité, surpoids, mauvaise alimentation, non pratique d’une activité physique), l’association a eu l’idée de mettre en place, sur son site web, un questionnaire permettant de tester facilement son propre risque. Il suffit, en effet, de répondre à cinq questions faisant référence à ces risques pour obtenir un premier résultat. L’organisme se mobilise ainsi dans toute la France jusqu’au 9 juin, dans le but de sensibiliser l’opinion publique.

L’AFD estime à 30 000 par an le nombre de décès causés par le diabète. Elle n’hésite pas à montrer la gravité de cette maladie chronique, en soulignant notamment qu’elle est la première cause de cécité avant 65 ans, la première cause d’amputation hors accident et la deuxième cause de maladies cardio-vasculaires. Egalement très coûteuse sur les plans économiques, humains et sociaux, cette pathologie ferait débourser à l’Assurance Maladie 17,7 milliards d'euros (10 % des dépenses de santé), ainsi que  5 milliards d'euros de frais indirects.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.