Fermer le menu
Menu

Trisomie 21 : une molécule qui inverse les symptômes

par Mutuelle.fr

Trisomie 21 : une molécule qui inverse les symptômes

Des chercheurs de l'école de médecine de l'université John Hopkins (États-Unis) ont réussi à atténuer les symptômes de la trisomie 21. Cette avancée expérimentale est certes prometteuse mais ne signifie cependant pas guérison.

La trisomie 21, encore nommée syndrome de Down dans les pays anglophones, est la cause génétique majeure de retard mental chez l’Homme. Elle engendre également des problèmes physiques tels que des malformations cardiaques ou encore des affections ORL. La trisomie 21 est la conséquence de la présence d’un 3ème chromosome 21 chez les personnes touchées. Au niveau du cerveau, une caractéristique de la maladie est le faible développement du cervelet qui n’atteint que 60% de sa taille normale. Aujourd’hui, plus de 60 000 français sont porteurs de ce syndrome.

 

Des expérimentations prometteuses mais pas synonymes de guérison


Des chercheurs de la faculté de médecine Johns Hopkins et du National Institutes of Health ont récemment fait paraitre une étude dans laquelle ils affirment que les symptômes de la Trisomie 21 pourraient être fortement ralentis grâce à une certaine molécule. Les expérimentations effectuées sur des souris porteuses du syndrome ont démontré que la molécule avait permis d’inverser les symptômes de la maladie, non seulement en augmentant les capacités de mémorisation et d’apprentissage des souris traitées, mais aussi en permettant à leur cervelet de se développer normalement. Les souris malades ayant fait l’objet d’une injection de cette molécule le jour de leur naissance ont finalement présenté les mêmes résultats aux différents tests que les souris non porteuses du syndrome.

Avant d’exploiter médicalement cette molécule sur l’être humain, les chercheurs doivent d’abord comprendre comment fonctionne le processus et quels pourraient être ses effets secondaires sur l’organisme. Ils parlent notamment d’une augmentation du risque de contracter un cancer. Nous sommes donc loin de parler de « guérison » des personnes atteintes de trisomie 21. Les résultats présentés dans cette étude sont cependant très prometteurs dans l’avancée de la recherche sur cette maladie génétique. 

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.