Fermer le menu
Menu

Une rentrée en toute tranquillité

par Mutuelle.fr

Une rentrée en toute tranquillité

Voici quelques conseils pour accompagner votre retour au travail et celui de vos enfants à l’école.

La période de rentrée est souvent annonciatrice de moments de stress, surtout après la période des vacances estivales. Avec quelques bons réflexes, il est pourtant possible de retrouver calme et sérénité au quotidien.

 

1-      Ne pas se définir d’objectifs trop ambitieux

Le rythme de rentrée est souvent soutenu et le corps a besoin de temps pour s’y réhabituer. Différents obstacles peuvent alors se dresser et engendrer une impression de surmenage et d’incapacité à répondre aux attentes. Arriver à faire évoluer sa façon d’appréhender les événements est le meilleur moyen de réagir face à cette situation. « Il faut prendre du recul : identifier, hiérarchiser les problèmes, et accepter que tout ne puisse pas se régler en un jour », précise Dominique Servant, psychiatre spécialiste du stress au CHR de Lille. Dresser un bilan de toutes les choses positives de la journée est aussi une aide pour ne pas uniquement se focaliser sur le négatif.

 

2-      Surmonter les apparitions physiques du stress

La sensation de stress peut aussi s’extérioriser au niveau du corps, le plus souvent par des palpitations ou des maux de ventre. Mais, pratiquer une activité physique régulière peut permettre d’agir sur ces symptômes. En effet, solliciter régulièrement le cœur entraîne une irrigation plus efficace des cellules qui gèrent nos émotions, tandis que l’endorphine, substance diffusée dans l’organisme lors d’un effort physique, génère un sentiment de bien-être et de tranquillité. De plus, il faut savoir que stress et efforts sont liés par la sécrétion d’adrénaline : pratiquer le sport permet donc de s’accommoder aux effets du stress et de le maîtriser plus facilement.

 

3-      Savoir comment se détendre

Méditer et se relaxer sont des solutions simples mais efficaces. « Les exercices proposés sont accessibles et centrés sur la respiration. On la ralentit pour se détendre, ou on l'accélère pour mimer un état de stress qu'il faudra ensuite calmer », explique le Docteur Servant, auteur de Relaxation et méditation. Travailler sa respiration présente en effet des avantages reconnus, comme ceux d’atténuer les problèmes de digestion ou les maux de têtes occasionnés par le stress.

 

4-      Analyser le comportement des enfants

Pour les enfants, changer d’école ou de classe peut être source d’un certain stress, de tristesse, d’énervement ou bien encore de difficultés pour s’endormir. Les parents qui décèlent une modification dans le comportement de leurs enfants ne doivent pas pour autant réagir de façon excessive. « Il y a plus d'anticipation que de peur réelle chez l'enfant. Il faut l'aider à comprendre ses émotions pour qu'il se rende compte que ce n'est pas si grave et que le problème peut être résolu », explique le Docteur Servant.  Apporter à l’enfant un environnement équilibré, fonctionnant comme une référence malgré les changements à l’école, contribuera à sa relaxation.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.