Fermer le menu
Menu

Dès 2017, vous n’aurez plus à faire l’avance pour une consultation chez le médecin

par Mutuelle.fr

Dès 2017, vous n’aurez plus à faire l’avance pour une consultation chez le médecin

La Ministre de la Santé Marisol Touraine vient de déclarer que le tiers payant serait généralisé d’ici l’année 2017.

Le tiers payant donne la possibilité au patient de voir l’assurance maladie et sa complémentaire santé prendre directement en charge une consultation chez un médecin, sans qu’il n’ait de frais à avancer. Aujourd’hui, ce service est uniquement accessible aux bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C), de l’Aide Médicale d’Etat (AME) et de l’Aide pour une Complémentaire Santé (ACS).

Marisol Touraine a récemment déclaré que ce dispositif serait bientôt ouvert à davantage de personnes, et notamment aux « ménages aux revenus modestes ». « D'ici à 2017, quand vous irez voir votre médecin, vous n'aurez plus à avancer le prix de la consultation » et ce « dès la fin de l'année prochaine », a-t-elle en effet indiqué. Cette initiative s’appuie notamment sur une proposition du rapport du comité des sages, dirigé par Alain Cordier, ancien directeur de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

D’autres mesures ont également été annoncées. Tout d’abord, pour simplifier l’accès aux soins, les déserts médicaux vont se voir dotés de 300 « maisons de santé pluridisciplinaires ». « Il y en aura 200 à la fin de l'année », précise-t-elle, en ajoutant que les praticiens qui s’y installeront auront quelques avantages et notamment « un revenu garanti de 3 600 euros par mois ». Ensuite, au niveau des mutuelles santé, les « critères des contrats » seront « renforcés » afin de garantir aux français « la qualité des complémentaires santé ». Enfin, la ministre de la santé a ajouté que les droits des patients franchiront « une nouvelle étape », le Gouvernement mettant en place « dès l'année prochaine la possibilité d'actions de groupe en matière de santé ».

La nouvelle a été accueillie avec plus ou moins d’enthousiasme de la part du monde de la santé. Alors que plusieurs syndicats (dont MG-France, principale organisation syndicale de praticiens généralistes) se disent satisfaits, d’autres se montrent moins convaincus. Dans un souci de rassurer tous les professionnels, Marisol Touraine a, pour terminer, souligné que la stratégie nationale de santé n’était pas « une étatisation de la médecine libérale, ni une revanche de la médecine libérale contre l'hôpital », mais plutôt un projet servant à mieux « organiser le parcours de soins autour du patient ».

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.