Fermer le menu
Menu

Acheter ses médicaments sur internet ne revient pas moins cher

par Mutuelle.fr

Acheter ses médicaments sur internet ne revient pas moins cher

Avec l’arrivée des pharmacies en ligne début 2013, il est maintenant possible d’acheter ses médicaments directement sur le web. Mais l’association Familles rurales vient de démontrer, dans son enquête annuelle sur le prix des médicaments, que les tarifs n’y étaient pas plus intéressants.

Dans son étude de l’année 2013, l’organisme a pu analyser les ventes en ligne des médicaments délivrés sans ordonnance, autorisées en France depuis le mois de janvier. Première remarque : lors de l’enquête, le ministère de la Santé répertoriait 63 sites dont 35 uniquement permettaient l’achat en ligne. De plus, si l’association a constaté des prix  « en majorité inférieurs » à ceux des pharmacies, elle note que finalement « les médicaments ne sont pas nécessairement moins chers, en raison des frais de port et de la grande disparité des prix entre les sites ». Thierry Damien, le président de Familles rurales a ainsi déclaré : « aujourd’hui, commander sur Internet n'est peut-être pas le meilleur choix ».

L’association remarque également que « toutes les recommandations » de bonnes pratiques que sont censés suivre les sites en ligne « ne sont pas respectées », et particulièrement la nécessité incombée à l’acheteur de compléter un  questionnaire avant de pouvoir confirmer sa commande. Elle demande d’autre part plus de clarté sur les sites agréés par les autorités sanitaires, avec notamment la mise en place « d’un logo officiel européen », permettant de remarquer immédiatement si le site est bien labellisé et « fiable ». Trois sigles différents coexistent aujourd’hui (ANSM, ARS, Ordre des pharmaciens), ce qui peut perturber l’internaute. Pour Thierry Damien, « cette identification » est absolument nécessaire « pour sécuriser le consommateur ».  

Ces analyses se retrouvent tout à fait dans les ressentis des français. En effet, la grande majorité d’entre eux déclarait au printemps dernier ne pas vouloir acheter de médicaments sur des plateformes en ligne, de peur de recevoir des produits contrefaits.

 

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.