Fermer le menu
Menu

Un 3ème plan cancer qui s’attaque aux inégalités

par Mutuelle.fr

Un 3ème plan cancer qui s’attaque aux inégalités

François Hollande a annoncé hier la mise en place de son plan cancer qui aura pour ligne directrice la lutte contre les inégalités face à cette maladie.  Un budget de 1,5 milliard d’euros sera consacré à ce plan d’action qui favorise le dépistage systématique et la prévention contre le tabac. Aujourd’hui, le cancer est la première cause de mortalité en France avec près de 150 000 victimes par an. Rien que pour l’année 2012, 355 000 nouveaux cas ont été déclarés.

Un plan pour lutter contre les inégalités liées à la maladie

Le président a insisté sur le fait que « ce 3ème plan (...) s'est fixé comme ambition de donner les mêmes chances à tous partout en France pour guérir du cancer ». Il dénonce les inégalités tant sociales que géographiques qui, selon ces propos, « s’aggravent ».  Le quotidien « Le Parisien » précise que ces inégalités concernent aussi bien « le dépistage, l’accès aux traitements, la vie pendant et après le cancer et l’exposition aux risques ».

Le droit à l’oubli

Pour améliorer la vie des patients guéris, le chef de l’État souhaite instaurer une mesure forte : le droit à l’oubli. « La majorité des malades sont guéris mais deviennent suspects, le jour où le souvenir de leur cancer les rattrape et leur barre l’accès à un crédit », a relevé le président. Actuellement, lorsqu’une personne demande un crédit immobilier par exemple, elle doit préciser sur un questionnaire si elle a déjà souffert d’un cancer. François Hollande souhaite supprimer cette mention pour faciliter l’accès aux crédits de ceux qui ont guéri d'un cancer dans l'enfance ou l'adolescence, ainsi que pour tous ceux que la science déclare comme définitivement guéris.

Dépistages systématiques

François Hollande a mis également un point d’honneur sur le dépistage de la maladie et a affirmé que dorénavant « toutes les personnes qui se feront dépister seront prises en charge sans avance de frais ». Pour accompagner ce discours, il a annoncé la mise en place d’un dépistage systématique du cancer du col de l’utérus. Chaque année, ce cancer touche 3000 femmes et fait plus de 1000 morts. L’objectif affiché de cette mesure est de réduire de 30 % en dix ans  le nombre de victimes.

Combattre le tabagisme

Le tabac représente à lui seul 30 % des décès par cancer, soit à peu près 44 000 morts par an. Le président qui souhaite ébranler ce phénomène, a demandé à la ministre de la santé de présenter « avant l’été un programme national de réduction du tabagisme ».  Il a affirmé par ailleurs, que les augmentations du prix du tabac se poursuivraient, précisant que « les recettes supplémentaires abonderont un fond dédié à la recherche, à la prévention et à la prise en charge du cancer ». 

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.