Fermer le menu
Menu

Le Motilium doit-il être retiré du marché ?

par Mutuelle.fr

Le Motilium doit-il être retiré du marché ?

D’après une étude engagée par la très sérieuse revue « Prescrire », le Motilium serait responsable de 25 à 123 morts subites en France en 2012. Cet anti vomitif fait d’ailleurs partie de la liste noire des 68 médicaments à éviter publiée fin janvier par cette même revue.

Les effets indésirables de la dompéridone, molécule contenue dans le Motilium, seraient responsables de ces décès. En 2005, une étude canado-néerlandaise avait déjà démontré la relation entre la prise de dompéridone et le risque de morts subites.  Des risques qui, selon l’Agence du Médicament (ANSM) et les fabricants, seraient plus élevés chez les personnes âgées de plus de 60 ans et celles ingurgitant des doses supérieures à 30 mg par jour. De plus, il a été remarqué que les morts subites étaient plus fréquentes lors de la première prise du médicament qu’avec les suivantes.

Si en 2012 la France comptabilisait 3 millions de consommateurs, aujourd’hui le Motilium n’est quasiment plus prescrit par les professionnels de santé qui en connaissent les failles. Cependant, la revue « Prescrire » demande à l’Europe, qui attend le rapport et les recommandations du comité pharmacovigilance, de prendre une mesure ferme contre le  Motilium : son interdiction.  Mais d’autres options sont envisageables comme la réduction du dosage ou encore la diminution de la durée de prescription.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) résume ainsi sur son site que « des études épidémiologiques ont mis en évidence que l’utilisation de la dompéridone peut être associée à une augmentation du risque d’arythmies ventriculaires graves ou de mort subite. La dompéridone doit être utilisée à la dose efficace la plus faible chez l’adulte et l’enfant. »

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.