Fermer le menu
Menu

Les lunettes bientôt moins bien remboursées

par Mutuelle.fr

Les lunettes bientôt moins bien remboursées

Le gouvernement envisage de plafonner par décret le montant maximum des remboursements optiques des complémentaires santé. Motif revendiqué : cette loi va permettre de lutter contre l’augmentation fulgurante des frais d’optique. Ce prochain décret viendra compléter la loi Hammon qui a déjà statué favorablement pour la vente en ligne des lunettes dans le but de stimuler la concurrence et de faire baisser les prix pour les consommateurs.

Voici ce que prévoit le décret du ministère de la Santé :

-          Pour des verres simples : le plafond du montant des remboursements passera de 350 € à 200 € en 2018.

-          Pour des verres complexes : le plafond du montant des remboursements passera de 600 € à 400 € en 2018.

-          Pour les montures : il est maintenu à 100 €.

La baisse des remboursements se fera de manière progressive à raison de 50 € par an jusqu’en 2018. D’autre part, la prise en charge sera désormais limitée à deux paires tous les deux ans (sauf pour les enfants et les personnes dont la vue a évolué). À noter que cette mesure concernera seulement les « contrats responsables », qui représentent toutefois la grande majorité des contrats d’assurance santé.

La cause réelle de cette décision est cependant remise en considération par un bon nombre d’acteurs du marché. Notamment pour Marianne Binst, dirigeante du réseau Santéclair, qui considère  qu’aujourd’hui les plafonds sont au contraire trop bas. « Cent euros pour des montures, c’est très en-dessous de la moyenne du prix de vente, qui est de 134 e, souligne-t-elle. Il n’y aura pas de miracle, c’est le patient qui devra payer plus de sa poche ».  Le délégué général de la Mutualité, Jean-Martin Cohen-Solal, redoute de son côté la dégressivité de la mesure. Pour lui, « c’est une usine à gaz qui serait complexe à mettre en œuvre et illisible pour le consommateur ».

 La question que l’on peut alors se poser est la suivante : cette mesure sera-t-elle vraiment favorable aux consommateurs ? Seul l’avenir nous le dira. 

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.