Fermer le menu
Menu

Les généralistes réclament une hausse du tarif des consultations

par Mutuelle.fr

Les généralistes réclament une hausse du tarif des consultations

Nous vous parlions la semaine dernière de la baisse des dépassements d’honoraires de cette année. Une ombre au tableau vient ternir cette bonne nouvelle puisque les généralistes exigent une hausse du prix des consultations.

Le mécontentement des généralistes

Voilà trois années que les médecins du secteur 1 voient leurs honoraires stagner à 23€. En effet, depuis 2011 les généralistes déplorent un gel des tarifs mais aussi et surtout davantage de responsabilités qui viennent alourdir leur travail : coordination ville-hôpital, suivi des maladies chroniques et des personnes âgées, prise en charge des Français les plus modestes, etc.

Au grand dam des médecins généralistes, la liste de ces responsabilités tend à s’allonger puisque la Loi Santé tout juste présentée par la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, prévoit pour début 2015 la généralisation du tiers-payant, la permanence des soins en cas de désertification des territoires et le suivi des enfants de moins de 16 ans. De quoi nourrir une vive colère.

Menacer de grève pour obtenir gain de cause

Pour se faire entendre, les médecins généralistes souhaitent taper fort en effectuant une grève à la période de Noël, décisive compte-tenue d’une demande accrue de la part des patients, et plus précisément à partir du 23 décembre prochain. A l’initiative de ce mouvement : la branche généraliste de la Confédération des syndicats médicaux français CSMF-UNOF rapidement rejointe par la Fédération des médecins de France (FMF) et par le syndicat MG-France.

Les médecins généralistes attendent plus de considération de la part de l’Etat

Parmi les revendications des généralistes figurent la revalorisation de la consultation à 25 euros et l’abandon de la généralisation du tiers payant.

En effet, le Dr Luc Duquesnel, président de l'Union nationale des omnipraticiens français (UNOF) déclare qu’"avec la population qui vieillit et les maladies chroniques, on se retrouve avec des consultations qui durent longtemps, de 30 à 45 minutes parfois. » Ce qui explique une augmentation du temps de travail des généralistes. Et Claude Leicher, président de MG-France de rajouter : « pourquoi toutes les spécialités ont une consultation à 25 euros, alors que celle des généralistes est bloquée à 23 euros ? Qu’est-ce qui explique cette discrimination alors que nous avons le même niveau d’études et que nous faisons le même travail ? ». Une différence de prix qui s’élèverait à 10 000€ par an et qui, toujours selon M. Leicher, « aurait pu permettre [aux médecins concernés] de payer les services d’un secrétariat, et [les] aider dans la lourde tâche du travail administratif ».

Ainsi, il semblerait que les généralistes ne se sentent plus du tout considérés d’où une perte de motivation alarmante qui déteint dangereusement sur les étudiants en médecine : « chaque année, on perd environ 10 % d’une promotion », indique Claude Leicher.

Marisol Touraine campe sur ses positions

Pour Marisol Touraine, une chose est sure, la hausse du tarif de base des consultations en médecine générale est impensable. Elle est néanmoins partisane d’une revalorisation du prix des actes de dépistage ou relatifs à la santé publique que les médecins mettent en place au sein de leur cabinet.

 

Des pourparlers d’un mois et demi entre pouvoirs publiques et médecins généralistes sont déjà en cours afin de trouver un terrain d’entente et d’éviter la grève annoncée. Affaire à suivre donc.

 

A lire également :

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.