Fermer le menu
Menu

E-santé : l'Assurance Maladie souhaite créer un site de coaching santé

par Mutuelle.fr

E-santé : l'Assurance Maladie souhaite créer un site de coaching santé

L’Assurance Maladie a annoncé hier qu’une innovation serait bientôt mise en place : un site dédié au coaching santé pour les assurés. Entre proximité et modernisation, la CNAM casse son image ternie, et ce n’est pas pour nous déplaire !

Comment rester en bonne santé ?

Une question à laquelle souhaite répondre l’Assurance Maladie grâce à un site de coaching dédié. C’est Frédéric van Roekeghem, ex directeur général de la CNAM depuis hier, qui a expliqué qu’une plateforme du nom de « Santé Active » allait bientôt voir le jour afin de donner aux assurés du régime général volontaires des indications sur les bonnes habitudes à adopter afin de garder la santé. Et cela passe notamment par des conseils personnalisés.

Une plateforme à l’écoute des besoins santé de chacun

Pour ce faire, les coachés devront au préalable se créer un compte sur le site ameli.fr et remplir un formulaire afin de définir leurs habitudes. Des informations qu’« une équipe d’experts professionnels reconnus » interprétera et transformera ensuite en conseils pour pratiquer les activités quotidiennes des volontaires de manière saine. Ces conseils seront orientés en fonction de trois grands axes à savoir la santé du cœur, du dos et la nutrition. Trois sujets se révélant être les principaux facteurs de pathologies.

En effet, nous apprenons de Mathilde Lignot-Leloup, directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins à la CNAM, que ce coach en ligne sera en fait « un parcours pédagogique individuel, qui s’étalera sur trois mois, avec des modules interactifs. Le but est que chacun intègre des réflexes de prévention, et limite les conduites à risques au quotidien ». Pour rendre les choses plus vivantes, des vidéos de démonstration d’exercices physiques, des messages personnels de trois coachs virtuels différents selon les programmes et des quizz seront mis à disposition.

Un coach santé dans l’air du temps ?

Le site « Santé Active » qui est dans premier temps testé en Seine-Saint-Denis et qui devrait par la suite devenir accessible à tous en début d’année prochaine apparaît comme une innovation bienheureuse pour l’image de la CNAM. Néanmoins, Frédéric Van Roekeghem a tenu à nuancer cet enthousiasme : « on est en retard. On ne s’en rend pas compte », en prenant pour exemple les initiatives de nos pays voisins.

De même, comme tout ce qui se trouve sur Internet, l’ex directeur général de la CNAM précise qu’il sera prudent de faire la part des choses en affirmant que cette plateforme « ne [pourra] en aucun cas se substituer à une consultation médicale ». Autre précision qui a son importance lorsque l’on mentionne l’idée d’e-santé : celle du respect des données personnelles. Sachez que l’Assurance Maladie a affirmé qu’il n’y aurait aucune inquiétude à se faire sur ce point.

Mais en effet, il semblerait que l’Assurance Maladie souhaite rattraper son retard en matière de modernisation puisqu’elle a même fait le pari de créer une communauté d’assurés grâce à un compte Twitter (@CnamtsOfficiel). Dans la foulée, la CNAM prévoit l’ouverture d’un compte Facebook ainsi qu’un forum sur son propre site. Et Frédéric Van Roekeghem de conclure : « nous pensons qu'Internet doit […] être utilisé pour la prévention ». Ce qui est plutôt astucieux lorsque l’on sait qu’ameli.fr est l'un des sites publics les plus consultés, avec plus de 110 millions de visites annuelles.

Prado et Sophia : des projets déjà menés qui ont du succès

Les programmes de Prado et de Sophia déjà efficients vont étendre leur influence. Il s’agit en fait de deux modèles d’accompagnements bien précis des différents malades.

L’objectif de Prado est de rester en contact avec les patients sortant d’une hospitalisation que ce soit pour un soin contre l’insuffisance cardiaque, orthopédique ou en relation avec la maternité. Il est ainsi prévu que ce programme s’ouvre aux personnes souffrant de bronchite chronique mais aussi de plaies chroniques comme d’ulcère ou d’escarres. Quant au programme Sophia, qui suit 1 patient diabétique sur 4 en France se tournera également vers les personnes asthmatiques de 18 départements de France le temps d’un test.

Enfin, le site ameli.fr prévoit la mise en place d’un coaching personnalisé dédié à la lutte contre le tabagisme. De belles initiatives à suivre avec attention.

 

Pour en savoir plus sur la Sécurité sociale :

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.