Fermer le menu
Menu

Des chèques qui vont faire du bien à votre santé !

par Mutuelle.fr

Des chèques qui vont faire du bien à votre santé !

Nous en parlions la semaine dernière, l’un des vœux privilégiés des Français est la bonne santé. Le bon moment donc pour la start-up Care Labs de lancer son service de chèques-santé. A l’image des chèques-vacances ou des tickets-resto, vous pourriez bien devenir l’heureux acquéreur de ces chèques qui vous aideront à prendre soin de vous tout en épargnant votre pauvre porte-monnaie des dépenses.

Et pour vous, qu’est-ce que ça change ?

Hélas, on sait trop bien que de nombreuses familles se privent de soins médicaux faute de moyens financiers. On estime en effet que 35% des Français, qu’ils soient couverts ou non par une mutuelle, ne peuvent recourir à certaines prestations médicales. Et pour cause, une fois les remboursements de la Sécurité sociale et des différents contrats de complémentaire santé déduits, il reste aux ménages environ 600 euros à payer de leur poche par an.

Il est donc évident que les chèques-santé arrivent à point nommé pour alléger les dépenses des familles et leur permettre d’accéder à des soins qu’ils n’auraient jamais pensé avoir comme la psychothérapie, l'acupuncture ou encore l’homéopathie. En effet, pour certains foyers, ces soins représentent vraiment un luxe, un bonus qu’elles ne peuvent normalement pas se permettre. Ainsi, que ce soit pour des consultations, des prestations ou encore des produits de prévention, les Français pourront  accéder à une meilleure gestion de leur santé et de leur bien-être. Et c’est tant mieux !

Un confort non négligeable dont les particuliers ne sont pas les seuls bénéficiaires …

Le concept et son fonctionnement

Déjà connus sous des formes très similaires au Québec et en Scandinavie, les chèques-santé ont fait leur apparition le vendredi 2 janvier dernier en France. Ces chèques de 158 euros maximum valables 13 mois vous permettront de compléter l’offre de remboursement de la Sécurité sociale ou encore de votre mutuelle. Vous pourrez dès lors utiliser ces chèques auprès des praticiens qui adhèrent au système. Plus précisément, « ces chèques-santé couvrent environ 50 spécialités, comme par exemple l’ostéopathie, la diététique, la nutrition » explique Vincent Daffourd, président de Care Labs. Et l’on sait d’ores et déjà que 10.000 professionnels de santé y ont adhéré ainsi qu’une centaine de sociétés dont une de 46.000 salariés. Vincent Daffourd ajoute d’ailleurs : « nous visons les 100.000 praticiens dans notre réseau à la fin 2015 et l'émission de 10.000 chèques-santé ». Un beau projet en somme.

Mais comment les obtenir au juste ? Que vous soyez salarié du secteur public ou privé, d’une petite ou d’une grande entreprise, il se peut que vous puissiez obtenir ces chèques-santé. Il faut tout simplement que votre entreprise ou votre comité d’entreprise fasse une demande auprès de Care Labs SAS. Mais si vous ne faites pas partie des chanceux bénéficiaires de ces chèques par votre entreprise, sachez qu’il sera possible de les obtenir par le biais de votre banque ou d‘une compagnie d’assurance ou mutuelle. En effet, Vincent Daffourd indique : « nous allons signer un accord avec la mutuelle ViaSanté du groupe Ag2R La Mondiale et avons d'autres partenariats en cours d'achèvement ».

A quoi ressemblent ces chèques-santé ? Ne vous attendez-pas à des chèques en papier ; Care Labs SAS a travaillé trois années pour rendre ce concept innovant et c’est pourquoi vous pourrez choisir la forme de vos chèques en fonction de votre préférence. D’un côté on trouve alors la carte à puce prépayée à l’image d’une carte bancaire, d’un autre, l’application de smartphone qui est téléchargeable gratuitement sur GooglePlay et AppStore.

Et le paiement, comment l’effectuer ? Pour payer votre reste à charge au professionnel, vous avez là encore le choix. Avec votre smartphone, vous tapez le montant de la prestation ainsi que votre code ; le praticien n’aura plus qu’à scanner ce code. Avec votre carte à puce, qu’il vous suffit de donner au praticien, à l’image de votre carte vitale. Enfin, une troisième solution s’offre à vous : vous pouvez imprimer votre code sur papier libre pour le donner au praticien. Grâce à ces intelligents procédés, le problème du rendu de la monnaie disparaît complètement.

A qui ces chèques-santé profitent-ils ?

En plus de satisfaire les particuliers qui n’ont plus besoin d’avancer les frais médicaux, ces chèques-santé apparaissent comme une solution à l’absentéisme, à l’ambiance de travail détériorée et en somme, à la baisse de productivité. On sait effectivement grâce à « une étude de l’Agence européenne de santé […] que pour un euro investi dans la prévention santé des salariés, l’employeur pouvait attendre jusqu’à 13 euros de retour sur investissement », comme l'explique Vincent Daffourd. De quoi convaincre sur l’utilité des chèques-santé !

De même, les employeurs seront heureux d’apprendre que ces chèques sont défiscalisés et exonérés de charges sociales et patronales, à hauteur de 158 euros par an. Dans une même logique, le bénéficiaire n’aura pas à comptabiliser cet avantage dans sa déclaration d’impôt sur le revenu.

Enfin, ces chèques-santé présentent un intérêt pour les start-ups comme l’explique Bénédicte Laurent, qui en dirige justement une : « quand on est une start-up, on ne peut pas fournir un niveau de salaire élevé par rapport à une entreprise qui tourne ». Et cette solution est modulable pour l’employeur puisque c’est lui-même qui fixe le montant de cette aide.

 

Pour en savoir plus sur les chèques-santé, cliquez ici.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.