Fermer le menu
Menu

Les dépassements d’honoraires en hausse

par Mutuelle.fr

Les dépassements d’honoraires en hausse

Une récente étude montre que les dépassements d’honoraires sont moins élevés mais plus fréquents. Quelles peuvent être les conséquences pour vous ?

Et pour vous, qu’est-ce que ça change ? De plus en plus de médecins généralistes ou spécialistes pratiquent des prix supérieurs à ce que rembourse la Sécurité Sociale. Ces dépassements d’honoraires peuvent être pris en charge par une mutuelle mais peuvent avoir un impact non négligeable sur votre budget santé. Ils ont évolué différemment selon les spécialités. Décryptage.

Le Contrat d’accès aux soins pour lutter contre les dépassements

Certains dépassements étant jugés abusifs, le gouvernement a mis en place en 2013 le Contrat d’Accès aux Soins ayant pour but de geler les tarifs des médecins afin de limiter les inégalités en matière de santé. Il a été signé entre autres par 8750 médecins libéraux ayant accepté de limiter leurs dépassements à 2 fois les tarifs de la Sécurité Sociale en échange de la prise en charge d’une partie de leur cotisation maladie.

2 ans après, l’Assurance Maladie se satisfait des « effets positifs pour les patients et leur reste à charge ». Effectivement, le taux de dépassement est passé de 55,4% en 2012 à 54,1€ en 2014. Les dépassements des médecins généralistes ont également baissé de 1,5%

De plus en plus de dépassements d’honoraires

L’Observatoire citoyen des restes à charge en santé a publié un rapport jeudi dernier qui tempère l’enthousiasme de l’Assurance Maladie.

Les français ont effectivement réglé en 2014 2,8 milliards d’euros de frais de dépassements d’honoraires, un chiffre en hausse de 6,6% par rapport à 2012.

Le CAS est mis en cause car il a ouvert le recours aux dépassements d’honoraires à certaines spécialités du secteur 1 (chirurgie, radiologie, cardiologie, pneumologie…) qui en ont profité pour augmenter leurs tarifs. Les dépassements d’honoraires pratiqués par les radiologues de secteur 1 ont ainsi doublé entre 2012 et 2014. On observe au total une hausse des dépassements des spécialistes de 7,7% entre 2012 et 2014. Le reste à charge moyen du patient a de fait augmenté de 3,4% sur cette période.

L’Observatoire estime que les avantages présumés du CAS sont « beaucoup trop relatifs et mitigés pour constituer une solution viable aux problèmes d’accès aux soins que posent les dépassements d’honoraires », d’autant plus que le dispositif a un coût non négligeable pour la Sécurité Sociale. « Il ne faut surtout pas le généraliser mais ajuster à la baisse le plafond de dépassements d’honoraires autorisés dans son cadre. » conclue-t-il.

Que faire ?

Il est compliqué pour les patients de s’y retrouver entre les médecins de secteur 1, de secteur 2 et les médecins signataires du Contrat d’Accès aux Soins. Il est donc primordial de bien se renseigner au préalable afin d’éviter les mauvaises surprises au moment de régler les frais. Une mutuelle peut prendre en charge ces dépassements. Trouvez-en une dès maintenant à l’aide de notre comparateur !

A lire également :

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.