Fermer le menu
Menu

Les dépenses d’Assurance Maladie en hausse

par Mutuelle.fr

Les dépenses d’Assurance Maladie en hausse

Et pour vous, qu'est-ce que ça change ?

Alors que le déficit de la Sécurité Sociale doit passer sous le seuil des 10 milliards d'euros d'ici fin 2016, il apparaît que les dépenses et les remboursements de l'Assurance Maladie ne cessent d'augmenter. Cette récente étude confirme que des efforts supplémentaires pourraient vous être demandés afin de respecter les objectifs établis. Ce peut être une hausse d'impôts comme la CSG, une baisse des remboursements ou encore des durées d'hospitalisation plus courtes. Voyons plus en détail les postes de dépenses concernés.

Une hausse des dépenses sensible

La totalité des remboursements de soins du régime général ont augmenté de 2.2% entre janvier et octobre 2015 par rapport à la même période en 2014.* Il en est de même pour l'ensemble des dépenses du régime général (+2.6%).

Parmi les principaux postes de dépenses, on notera la hausse de 2.2% des dépenses liées aux soins de ville sur la même période. Les soins de ville ou soins courants ne prennent pas en compte les soins hospitaliers et représentent près de 45% de toutes les dépenses de l'Assurance Maladie.

Concernant les remboursements, ils sont pour la plupart en hausse : + 2,3 % pour les soins dentaires, +1,5% pour les soins de généralistes, + 3,3% pour les soins spécialisés, + 6,4% pour les soins infirmiers…

Certains chiffres encourageants

Malgré cette hausse globale, on note un relatif ralentissement en octobre par rapport aux données récoltées fin septembre. Ainsi, la hausse des dépenses de l'Assurance Maladie est passée de 2,3 % à 2,2% entre les deux périodes, l'augmentation des dépenses en soins de villes de 2,8% à 2,5%...

Certains remboursements sont également en baisse. On peut citer les médicaments délivrés en ville dont le remboursement est effectivement en diminution de 0,6% sur la dernière année. Malgré un redressement depuis 3 mois, la baisse des remboursements des analyses médicales se poursuit fin octobre (-0.8% contre -1.2% fin septembre et -1,7% fin août).

*l'ensemble des données présentées est corrigé des jours ouvrés et des variations saisonnières (données CVS-CJO pour la CNAMTS).

Pour aller plus loin :

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.