Fermer le menu
Menu

Quand les grossesses tardives et ultra-tardives se multiplient

par Mutuelle.fr

Quand les grossesses tardives et ultra-tardives se multiplient

Avec l’allongement de l’espérance de vie dans les pays occidentaux et l’amélioration des soins médicaux, une nouvelle tendance est observable en Europe et en Amérique du Nord : les grossesses tardives et ultra-tardives.

Généralisation du phénomène

En 2004, on note qu’en France, pour 1 000 femmes de 40 ans, le nombre moyen de naissance est de 24,3. Pour les femmes de 50 ans, ce chiffre chute pour atteindre seulement 0,1 enfant pour 1 000 femmes. En 2014, se sont plus de 33,6 enfants qui naissent pour 1 000 femmes de 40 ans. Quant aux grossesses ultra-tardives, 0,2 enfants naissent désormais pour 1 000 femmes de 50 ans*. Aujourd’hui, dans l’Hexagone, se sont plus de 3% des femmes qui accouchent qui ont plus de 40 ans. Cette tendance est similaire dans le reste de l’Europe et en Amérique du Nord, en particulier au Canada et aux Etats-Unis.

Progrès de la science et évolution du mode de vie

En raison du cycle d’études de plus en plus long et des progrès de la contraception, le phénomène des grossesses tardives est naturel. Grâce aux PMA (Procréation Médicalement Assistée) et à la législation autorisant le recours à des dons d’ovocytes jusqu’à 50 ans dans une partie de l’Europe, les grossesses tardives, voire ultra tardives (après 50 ans) sont de plus en plus courantes et acceptées par la société.

Risques possibles

Cependant, avoir un bébé après 40 ans n’est pas sans risques. En effet, plusieurs analyses ont montré que la grossesse tardive pouvait être néfaste pour la mère : diabète, stress, hémorragies, hypertension ou décès. Pour l’enfant, les risques sont plus limités si l’ovocyte est issu d’une femme jeune. En revanche, les risques de prématurité et de décès in utero sont beaucoup plus élevés. Quant aux problématiques liées au développement social et psychologique des enfants nés d’une grossesse tardive ou ultra-tardive, les données manquent.

*Chiffres de l’INSEE

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.