Fermer le menu
Menu

La réforme des complémentaires santé pour les seniors

par Mutuelle.fr

La réforme des complémentaires santé pour les seniors

Aujourd’hui se sont plus de 5,4% seniors qui vivent sans aucune mutuelle santé, en raison de leur prix trop élevé et des garanties trop faibles qu’elles offrent. C’est pourquoi, en juin 2015, le Gouvernement Français a annoncé la généralisation des complémentaires santé pour les plus de 65 ans.

Pour vous, qu’est-ce que ça change ?

Si vous avez plus de 65 ans, ancien salarié ou non, vous pourrez bénéficier dès le 1er avril 2017 de complémentaires santé à petit prix tout en conservant un bon niveau de garanties grâce à la future labélisation d’Etat de ces mêmes offres. On souhaite ainsi faciliter l’accès aux soins pour les personnes âgées.

Des mutuelles santé trop chères

Aujourd’hui, pour les seniors, posséder une mutuelle santé est plus synonyme de luxe que de dépenses basiques. En effet, une fois la retraite arrivée, on constate une baisse relativement importante du pouvoir d’achat des personnes âgées. Cette baisse se couple en parallèle avec une augmentation des problèmes de santé (liés à l’âge) et la perte de l’aide financière de l’employeur (dans le cas d’un ancien salarié). Le coût lié aux complémentaires santé des seniors est souvent multiplié par plus de 3% en plus de cela.

La réforme du budget de la Sécurité Sociale 2016

Face à cette situation et dans une optique similaire à la généralisation des mutuelles santé d’entreprise, le gouvernement souhaite voir cette généralisation étendue aux retraités. Le 30 novembre 2015 a été définitivement voté le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale incluant une modification de l’article 21 : un appel d’offre sera lancé pour labéliser les complémentaires santé de bon rapport qualité/prix adaptées aux seniors.

En contrepartie de cette notion de labellisation, l’avantage fiscal pour les organismes assureurs passe de 2% du montant des primes à 1%.

L’évolution de la loi Evin

En plus de cela, une révision de l’article 4 de la loi Evin est à prévoir. Le gouvernement souhaite mettre deux taux intermédiaires en place : le tarif des mutuelles ne pourra pas augmenter lors de la première année de la retraite et n’augmentera que de 25% lors de la seconde année. La majoration maximale (50%) ne pourra se mettre en place que la troisième année. On veut ainsi lutter contre la hausse des tarifs lors de l’entrée en retraite.

 

Pour aller plus loin

Senior, comment choisir votre mutuelle santé ?

Comment optimiser ses dépenses de santé ? 

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.