Fermer le menu
Menu

La mutuelle étudiante LMDE tirée d’affaire grâce à la Sécurité Sociale

par Mutuelle.fr

La mutuelle étudiante LMDE tirée d’affaire grâce à la Sécurité Sociale

La mutuelle des étudiants, évoluant en parallèle avec les mutuelles étudiantes de proximité comme la MGEL ou la SMERRA, connait depuis ces dernières années des difficultés de gestion : remboursements qui prennent leur temps, paperasse administrative interminable, problèmes de communication… Le tout couplé à une dette de 30 millions d’euros. L’Assurance Maladie vole à son secours.

Des problématiques internes        

Créée en 2000 pour remplacer la mutuelle nationale des étudiants de France, la mutuelle des étudiants (LMDE) était pourtant basée sur des principes de parité et d’adéquation à la réalité étudiante. En effet, le conseil d’administration n’est composé que par des étudiants de moins de 28 ans. Si les adhérents sont plutôt partisans de ce mode de fonctionnement, la Cour des comptes l’est beaucoup moins. En outre, en 2013, la juridiction financière a accusé la mutuelle étudiante de mauvaise gestion pour ses retards de remboursement et des troubles internes liés à une communication défaillante.

Une meilleure organisation administrative

Devant le mécontentement grandissant des affiliés, l’Assurance Maladie a décidé de venir en aide à la LMDE fin 2015. Le principal intérêt de ce nouveau partenariat est une répartition des tâches administratives qui posaient le plus de soucis à la LMDE. Environ 80% de la gestion administrative sera donc confiée à l’Assurance Maladie, plus apte à organiser celle-ci. Ainsi, la Sécurité Sociale gèrera l’accueil téléphonique, les remboursements et l’étude des feuilles de soins. Ce nouvel aménagement signe la fin du calvaire administratif de plus de 829 000 étudiants.

Vers une nouvelle gestion

La LMDE, alors soulagée des missions qui lui pesaient le plus, se consacre désormais uniquement à l’organisation de la complémentaire santé et la prévention, deux domaines dans lesquels elle excelle. La mutuelle des étudiants cherchent donc désormais à sensibiliser les jeunes face à la santé et les informer sur les dangers du renoncement aux soins, pratique courantes chez les étudiants. Quant aux dossiers de remboursement en suspens depuis de longs mois, ils sont en cours de traitement par l’Assurance Maladie qui promet une régularisation dans les prochaines semaines.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.