Fermer le menu
Menu

Végétarien et végétalien : quelles conséquences ?

par Mutuelle.fr

Végétarien et végétalien : quelles conséquences ?

Le 20 mars se tenait en France « La Journée sans viande » pour sensibiliser la population à la consommation quelques fois excessives de viande et pour présenter le végétarisme et ses branches parallèles. Depuis cinq ans, en effet, la visibilité des végétariens s’amplifie : 3% des Français ont déjà délaissé les côtes de porc et les filets et plus de 10% envisageraient d’abandonner définitivement les protéines issues de viandes animales.

Devenir végétarien, végétalien ou vegan

L’association végétarienne de France met à disposition des curieux ou de ceux cherchant à se renseigner avant d’abandonner les produits carnés des guides pour « végétariens débutants ». Y sont inscrits tous les aliments qui peuvent consommer les végétariens ainsi que leurs apports nutritifs. En effet, les végétariens bannissent toutes les viandes animales, excepté le poisson. A ne pas confondre avec le végétalien qui pousse la réflexion autour de la viande encore plus loin puisque ceux-ci ne consomment plus aucune denrée issue d’animaux : lait, yaourt, œufs, poisson, etc. Quant aux vegans qui sont de plus en plus nombreux, en particulier aux Etats-Unis, ils ne consomment aucune viande, ni aucun aliment issu d’animaux et ne portent pas de cuir. Pourquoi ? Chacun défend des valeurs éthiques et morales et considèrent que les animaux sont trop exploités.

Des régimes véhiculés par les réseaux sociaux

Si aujourd’hui les Français consomment de moins en moins de viande et se laissent séduire par des régimes végétariens ou végétaliens, c’est en partie suite au développement sur la toile et en particulier sur les réseaux sociaux de la réputation des certains e-défenseurs de la cause animale. De plus en plus de profils, de comptes ou encore de vidéos liées à la dénonciation d’abattoirs ou de mauvais traitements animaux fleurissent sur le web. Certaines personnalités comme Jeanne Mas, Lenny Kravitz ou encore Penelope Cruz contribuent également à populariser ce phénomène diététique.

Des expositions à des carences ?

Un des principaux obstacles au végétarisme ou végétalisme est la peur des carences que peut provoquer l’absence de consommation de protéines animales. En outre, pour fonctionner correctement, notre corps a besoin de protéines. Cependant, il est tout à fait possible d’être en excellente santé et d’être végétarien ou végétalien. L’équilibre idéal se trouve en choisissant ses aliments avec précision : lentilles, pois chiches ou encore les fèves contiennent des protéines, algues, crevettes, brocolis et choux peuvent remplacer les produits laitiers. Enfin, il existe également les compléments alimentaires sous formes d’ampoules pour éviter le manque de vitamine B12 par exemple.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.