Fermer le menu
Menu

Le stress : un des maux de nos générations ultra-connectées

par Mutuelle.fr

Le stress : un des maux de nos générations ultra-connectées

Le stress connaît son origine dans diverses sources : biologiques (manque de sport, alimentation peu équilibrée), sociales (déménagement, changement d’emploi) ou encore psychodynamiques (manque de confiance en soi, problèmes hérités de la petite enfance, etc.) En somme, le stress fait partie intégrante de notre quotidien. Cependant, depuis le développement des appareils ultra-connectés, on observe une propension grandissante d’individus avouant être victime d’angoisses.

Les appareils connectés, un vecteur du stress ?

Des récentes études menées par le groupe de téléphonie Ericson aux Etats-Unis ont démontré qu’une connexion internet lente avait tendance à systématiquement augmenter le rythme cardiaque d’environ 38% et par conséquent, le niveau de stress de l’utilisateur. De même, la lenteur de téléchargement d’une vidéo en streaming ou Youtube a des effets similaires. Le Télégraphe annonce que les incidences sur le cœur et sur le stress sont comparables au visionnage d’un film d’horreur.

Mais, plus loin que le chargement des vidéos en ligne, l’omniprésence des réseaux sociaux dans nos quotidiens impliquant le désir d’être toujours connectés révèle la peur de manquer « l’information » ou encore la gestion de mails professionnels une fois la journée terminée via des implications provoque généralement, en plus d’une hausse du niveau de stress, sa présence presque constante.

Qui sont les personnes les plus touchées ?

Les jeunes se déclarent globalement plus stressés que leurs aînés. Environ 53% des moins de 35 ans déclarent être très souvent en « situation de stress élevé » contre seulement 24% des plus de 65 ans. Avec le stress s’ajoute souvent la dépression dont souffrent 29% des 15 – 34 ans contre seulement 13% des seniors et le manque de sommeil : 41% des moins de 34 ans admettent mal dormir pour seulement 17% des plus de 65 ans. Le manque de sommeil s’explique souvent par la présence de téléphone voire d’ordinateurs allumés. 13% des adolescents déclarent se réveiller dans la nuit suite à la sonnerie d’une notification pour y répondre.

Comment lutter contre le stress ?

Il est impossible d’éliminer 100% du stress. En effet, le « bon stress » peut aider à nous faire avancer et nous booster. Pour se débarrasser du « mauvais stress » il est important d’éteindre ses appareils connectés la nuit ou lors d’une sieste ainsi que pendant les pauses. Il est également primordial de faire de l’exercice, pratiquer une activité physique régulière ou avoir des loisirs.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.