Fermer le menu
Menu

Journée mondiale de la maladie de Parkinson

par Mutuelle.fr

Journée mondiale de la maladie de Parkinson

Le 11 avril 2016 est dédié à la maladie de Parkinson, un des troubles neurologiques les plus répandus au monde. Elle est représentée comme une destruction lente et progressive des neurones situés dans la substance noire du cerveau. Décrite pour la première fois en 1817 par James Parkinson, elle concerne environ 150 000 personnes en France.

Quels sont les symptômes ?

Notre cerveau est divisé en plusieurs zones. Une de ces zones est appelée « substance noire ». Celle-ci est remplie de neurones appelés « dopaminergiques ». En effet, ces neurones, dans ce secteur précis du cerveau, conçoivent la dopamine, une molécule qui transmet des informations aux autres neurones. La dopamine est responsable du contrôle du corps et des gestes. La maladie de Parkinson provoque la disparition de ces neurones particuliers et donc, réduit petit à petit la production de dopamine ce qui entraîne inexorablement la perte de contrôle des mouvements du corps.

Il existe donc des troubles moteurs : lenteur, rigidité musculaire, tremblements, chutes et difficulté de marche, des troubles psychiques : dépression, anxiété, troubles de l’attention ou du comportement, ainsi que des troubles végétatifs : problèmes de digestion, urinaires, de la sexualité ou encore vasculaires. Attention cependant, chaque malade ne réagit pas de la même façon à la maladie de Parkinson et chacun en sera impacté différemment.

Quelles sont les causes ? Peut-on les diagnostiquer ?

Aujourd’hui, il est impossible de définir avec précision les causes exactes à l’origine de la maladie de Parkinson. Certains médecins et spécialistes avancent que des prédispositions génétiques joueraient un rôle, mais cela n’est pas encore avéré. Récemment, des études sur les malades ont démontré que les agriculteurs étaient grandement touchés. Ceci s’explique par l’utilisation de pesticides qui sont une des causes du développement rapide de la maladie. Enfin, l’âge est une donnée importante : plus celui-ci est avancé, plus le risque de développer la maladie est fort.

Le diagnostic se base souvent suite à l’examen de signes moteurs (lenteur, tremblements, rigidité musculaire, etc). L’avis d’un expert est toujours demandé en raison des pluralités de maladies de Parkinson existantes.

Les traitements aujourd’hui

Il n’existe à ce jour aucun traitement pour guérir complètement la maladie de Parkinson. Les prises en charge aujourd’hui visent à faciliter la vie du malade et réduire à maximum les symptômes. Pour réguler le problème de production de dopamine par les neurones de la substance noire, des médicaments adéquats existent. Enfin, l’opération chirurgicale (stimulation cérébrale) peut être proposée lorsque la maladie est trop avancée. Enfin, des séances de rééducation et de réapprentissage des gestes naturels du corps peuvent également être proposées.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.