Fermer le menu
Menu

E-cigarette : porte ouverte vers la cigarette ou concurrence ?

par Mutuelle.fr

E-cigarette : porte ouverte vers la cigarette ou concurrence ?

La cigarette électronique fait de plus en plus d’adepte que ce soit en France, aux Etats-Unis ou encore au Royaume-Uni. Disposant d’une multitude de goûts et de saveurs, elle séduit particulièrement les jeunes. Une récente enquête de PST (Paris Sans Tabac) cherche à déterminer si l’e-cigarette se place en concurrente du tabac ou si elle permet plutôt l’entrée vers celui-ci.

Les adolescents et la cigarette électronique

L’enquête de PST porte sur un échantillon de 3 500 collégiens et lycéens parisiens. L’étude de leurs pratiques face au tabac et à l’e-cigarette dévoile que de plus en plus, ceux-ci sont tentés par la cigarette électronique. Celle est jugée « à la mode » et on observe même une « ringardisation » de la cigarette traditionnelle pour certains adolescents. Plus de 90% des jeunes fumeurs ont testé l’e-cigarette et 25% affirment avoir complètement délaissé la cigarette pour la cigarette électronique. Pour les non-fumeurs, 24% vapotent quotidiennement et environ 80% des fumeurs vapotent également.  

Quelle relation entre vapotage et tabac ?

« Après avoir été inquiet jusqu'en 2013, plutôt rassuré en 2014, je suis en 2016 convaincu que l'e-cigarette est beaucoup plus un concurrent du tabac qu'une porte d'entrée en tabagisme chez les élèves parisiens », déclare le pneumologue et spécialiste du tabac, Bertrand Dautzenberg, qui a dirigé l’étude de PST. Les précédents chiffrent viennent confirmer cette déclaration. Les liquides fumés grâce à la cigarette électronique ne contiennent généralement pas de nicotine et à donc un objectif de sevrage. Il y a donc moins d’addiction.

Quel avenir pour l’e-cigarette ?

Le tabac qui n’avait jusqu’alors connu aucun concurrent est aujourd’hui confronté à un adversaire sérieux. Néanmoins, Bertrand Dautzenberg maintient que l’interdiction de la cigarette électronique pour les mineurs doit rester effective. Une des principales raisons de cette interdiction est l’incertitude quant aux liquides de l’e-cigarette. Les compositions parfois mal notifiées pourraient avoir des effets sur la santé que le manque de recul nous empêche de quantifier. Le pneumologue affirme que les premiers résultats à ce sujet devraient nous parvenir dans les années à venir.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.