Fermer le menu
Menu

TOP 15 : les idées reçues sur la santé, vraies ou fausses ? (Partie III)

par Mutuelle.fr

TOP 15 : les idées reçues sur la santé, vraies ou fausses ? (Partie III)

11. Les jeux vidéo rendent violent

Une étude américaine (American Psychological Association) a publié une analyse du comportement de joueurs entre 2005 et 2013. Cette étude se base sur le milieu de vie, les habitudes ainsi que sur la nature des jeux vidéo utilisés par les joueurs. Si les jeux vidéo plus violents ont tendance à faire augmenter le stress et à générer des pensées négatives chez le joueur, aucun lien n’est fait avec le développement d’un comportement violent chez l’utilisateur.

Verdict : faux !

12. Le chocolat, un atout santé ?

Qui, en rentrant chez soi après une mauvaise journée, n’a jamais eu envie de se réconforter avec un petit carré de chocolat ? Les fèves de cacao contiennent du magnésium, fer, calcium, zinc, mais ont également des vertus antioxydantes ! Une étude de 2007 révèle également que le chocolat aurait des propriétés antidépressives, mais plus dû à la sensation de plaisir qu’il procure qu’autre chose.

Verdict : vrai, mais avec modération !

13. Taches blanches sur les ongles : manque de calcium

Il est fréquent de voir apparaître sur la surface de ses ongles de petites taches ou de petits traits blancs. On vous a toujours dit que cela était dû à un manque de calcium. Nous vous arrêtons là tout de suite, pas besoin de se goinfrer de yaourts ! Les ongles renferment de la kératine et non du calcium. Les taches sont généralement dues à de simples micro-décollements qui finiront par disparaître.

Verdict : faux !

14. Une pomme chaque matin…

… éloigne le médecin ! » L’adage de grand-maman est-il vérifié ? Des chercheurs ont découvert que les pommes étaient des fruits riches en vitamine C et en antioxydants. Leur composition a donc des effets positifs sur le cœur, diminue les risques d’AVC et de cancer tout en protégeant les poumons.

Verdict : vrai !

15. Internet modifie notre façon de réfléchir

Les jeunes générations ultra-connectées ne réfléchissent pas forcément de la même façon que leurs aînés. La faute au web ! En effet, internet permet d’avoir accès à un très grand nombre d’informations en très peu de temps. Nous avons donc plus tendance à faire du multitâches et de façon très rapide, mais au détriment d’une mémorisation moindre.

Verdict : vrai !

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.