Fermer le menu
Menu

Le tiers payant : une généralisation progressive

par Mutuelle.fr

Le tiers payant : une généralisation progressive

Depuis le 1er juillet 2016, le tiers payant s’étend aux femmes enceintes à partir du sixième mois de grossesse et aux malades victimes d’une affection longue durée (ALD) comme le diabète ou la sclérose en plaques. Cette généralisation de la dispense d’avance de frais qui concernait 11 millions de personne porte désormais à 15 millions le nombre de Français pouvant bénéficier du tiers-payant. 

 

Le tiers payant : qu’est ce que c’est ?

 

Si vous ne bénéficiez pas du tiers payant, vous devrez vous même payer vos frais médicaux (une consultation chez le médecin généraliste par exemple) et attendre par la suite le remboursement d’une partie des frais par votre assurance maladie ou votre mutuelle santé, si vous en possédez une. En revanche, si vous êtes éligible au tiers payant, vous n’aurez pas besoin d’avancer cette somme qui sera automatiquement prise en charge (partiellement ou totalement) par votre assurance maladie. Il est donc gage de rapidité, de simplicité et de totale transparence sans avoir à se soucier d’un possible délai de remboursement.

 

Moderniser le système de santé

 

Pour Marisol Touraine, instigatrice de la loi de modernisation du système de santé, ce passage à 15 millions de Français pouvant bénéficier du tiers payant n’est qu’une étape. En effet, il est prévu pour le 1er janvier 2017 que l’ensemble de la population de l’Hexagone puisse bénéficier du tiers payant. Cette mesure a un double objectif :

 

  • Rendre plus facile (en numérisant petit à petit) les remboursements de santé
  • Permettre l’accès aux soins aux plus démunis

 

C’est pour cette raison que les premières personnes à pouvoir bénéficier de la première étape de la généralisation du tiers payant sont les femmes enceintes et les victimes d’une ALD. Leurs dépenses de santé sont en outre plus élevées que la moyenne nationale.

 

Des médecins sceptiques

 

Malgré le « progrès social majeur » selon Marisol Touraine qu’implique la généralisation du tiers payant, les médecins se sont dans un premier temps farouchement opposés au tiers payant. Ils accusent et dénoncent les effets pervers qu’une telle mesure aurait sur les dépenses de santé en pointant notamment du doigt le sentiment de déresponsabilisation et de gratuité illusoire que pourraient avoir les patients en n’ayant plus à avancer les frais. Ils s’inquiètent également d’une possible explosion des consultations amenant un risque inflationniste grave en conséquence de la démonétisation effective des règlements de santé.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.