Fermer le menu
Menu

Le développement de l’e-santé en France

par Mutuelle.fr

Le développement de l’e-santé en France

Si l’e-santé (santé connectée, santé digitale ou encore santé numérique) se développe grandement au Royaume-Uni ou de l’autre côté de l’Atlantique, elle a du mal à trouver sa place en France. Là où le nombre d’entreprises dans ce secteur a augmenté de plus de 63% aux Etats-Unis, elle stagne à 2% dans l’Hexagone. Les défenseurs de l’e-santé accusent un attachement culturel spécifique français à notre système de santé traditionnel. Marisol Touraine, Ministre de la Santé, souhaite imiter nos confrères anglo-saxons et développer la santé digitale en France d’ici à 2020.

 

Simplifier les actes de santé quotidiens

 

Le premier objectif de la Ministre de la Santé est de rendre plus simples et plus accessibles les actes de santé « de tous les jours ». Parmi les premières mesures prévues, on compte :

  • La prise de rendez-vous avec son médecin généraliste en ligne ;
  • Le règlement de ses frais de santé grâce à une plateforme numérique ;
  • La préparation d’une hospitalisation ;
  • Assurer son suivi médical plus facilement en simplifiant les échanges entre médecin et patient.

 

La croissance des objets connectés

 

À l’heure où l’on peut imprimer des organes grâce à des imprimantes 3D ou assurer un diagnostic en ligne, il est également important de donner les clefs de la santé aux patients en leur permettant d’analyser eux mêmes leur état général de santé. Ceci passe par le développement d’applications mobiles permettant d’évaluer sa consommation de sucre lorsque l’on est diabétique par exemple ou d’assurer un suivi médical en créant un dossier en ligne pour les patients victimes d’une ALD. Ces outils numériques serviraient également aux médecins et aux spécialistes en leur permettant de transformer rapidement des données médicales brutes en diagnostics complets et détaillés.

 

Le problème de la sécurité des données

 

Or, un des problèmes majeurs du développement du numérique dans le secteur de la santé est bien la protection de ces données confidentielles. Les Français estiment à plus de 60% que gérer des dossiers médicaux en ligne n’est pas fiable et se méfient des risques de piratage ou d’utilisation de ces informations par des organismes lucratifs comme les assurances. Il est donc primordial d’assurer un système fiable et sûr des datas santé. Marisol Touraine a déclaré avoir affecté un budget de plus de 750 millions d’euros pour développer la santé numérique et en assurer la sécurité.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.