Fermer le menu
Menu

Le CESE veut améliorer l'accès des jeunes aux droits sociaux

par Mutuelle.fr

Le CESE veut améliorer l'accès des jeunes aux droits sociaux

Le CESE, Conseil Economique, Social et Environnemental, souhaite mettre en place un projet d’avis dans l’objectif « d’ améliorer le recours aux droits sociaux des jeunes ».

Antoine Dulin, délégué national aux Scouts et Guides de France et membre du groupe des organisations étudiantes et mouvements de la jeunesse et de la section des affaires sociales du Cese, souligne la nécessité de permettre aux jeunes d’accéder à leurs droits sociaux durant leur long parcours d’insertion, souvent discontinu et difficile.

Le constat fait par le CESE est aujourd’hui sans appel : les jeunes de 15 à 24 ans sont pour 13,1% d’entre eux ni scolarisés, ni en formation, ni en emploi ; 22 % des femmes de moins de 25 ans et 19 % des hommes de la même tranche d’âge vivaient sous le seuil de pauvreté en 2008 ; 10 % des jeunes n’ont pas de complémentaire santé (Source : données de l’OCDE, 2010). Le CESE met ici en avant le non-recours aux droits pour les jeunes, c'est-à-dire leur incapacité à bénéficier d’une prestation sociale à laquelle ils ont droit. La section présente ainsi des solutions d’amélioration pour les jeunes dans l’objectif d’améliorer leurs conditions de vie, de plus en plus précaires et de plus en plus confrontées à des problèmes sociaux. Le CESE propose en outre d’éduquer les jeunes pendant leur scolarité afin qu’ils aient connaissance de leurs droits sociaux. Le Conseil entend également développer l’information, notamment par le biais d’associations, du service civique et en développant les lieux d’information généralistes.

Le projet d’avis du CESE souhaite également des simplifications règlementaires en ce qui concerne l’accès à la CMU (Couverture Maladie Universelle) ou encore la généralisation du chèque santé pour tous. Le chèque santé permet d’aider les personnes aux revenus les plus modestes à acquérir une complémentaire santé. Sur la thématique du logement, le CESE se prononce pour la mise en place d’un système de cautionnement unique et obligatoire. Enfin, en ce qui concerne l’emploi, il souhaite une facilitation d’accès au RSA (Revenu de Solidarité Active) « aujourd'hui extrêmement restreint pour les moins de 25 ans » et l'instauration d'un « droit à la formation pour tous, assorti d'une allocation ».

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.