Fermer le menu
Menu

Santé : des renoncements aux soins encore plus nombreux, selon le Secours populaire

par Mutuelle.fr

Santé : des renoncements aux soins encore plus nombreux, selon le Secours populaire

D’après le Secours populaire et l’institut Ipsos, plus d’un Français sur 2 jugent leur quotidien menacé par la pauvreté en 2016. Les foyers sacrifient loisirs et vacances, mais rognent également sur la santé : 36 % d’entre eux (dont 64% des foyers les plus modestes) auraient ainsi des difficultés à financer certains actes médicaux, mal remboursés par la Sécurité sociale. Le Secours populaire s’inquiète de ces privations dans ce domaine aussi vital qu’est la santé.

Des soins dentaires et optiques trop onéreux pour certains foyers

Le renoncement aux soins concerne notamment les domaines des soins dentaires et optiques, chez les foyers les plus modestes, c’est-à-dire dont le revenu mensuel net est inférieur à 1 200 €.

  • 42 % des sondés auraient renoncés au moins une fois à l’achat d’une paire de lunettes ou de lentilles, soit 5 % de plus qu’en 2008;
  • 39 % des sondés ont renoncé ou retardé à une consultation chez un ophtalmologiste, soit 9 % de plus qu’en 2008;
  • 35 % des sondés déclarent avoir renoncé ou retardé l’achat de prothèses dentaires, soit 4 % de plus qu’en 2008;
  • 28 % des sondés ont renoncé ou retardé une consultation chez un dentiste, soit 5 % de plus par rapport à 2008

Généralement, les Français renoncent aux soins médicaux qui les concernent et favorisent au maximum la santé de leurs enfants. Malgré cela, 17 % des foyers indiquent avoir renoncé à leurs soins ou les avoir retardé.

Des difficultés à financer sa mutuelle santé

Pour Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français, ce n’est pas une surprise de constater que les difficultés d’accès aux soins touchent un très grand nombre de Français. 11 % des ménages auraient ainsi de très grandes difficultés à financer leur mutuelle santé et 13 % en rencontreraient « un peu », ce qui est pourtant le meilleur moyen de réduire le reste à charge, notamment lorsque la Sécurité sociale diminue ses remboursements. En règle générale, deux tiers des Français estiment que les inégalités en matière d’accès à la santé se sont creusées au cours des dernières années.

Le gouvernement, en imposant la mutuelle d'entreprise et en préparant un projet de loi à l’attention des seniors pour leur permettre de bénéficier de mutuelles labellisées, parviendra peut-être à enrayer cet inquiétant taux de renoncement aux soins. 

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.