Fermer le menu
Menu

Le premier exosquelette auto-équilibré : la révolution de la rééducation

Le premier exosquelette auto-équilibré : la révolution de la rééducation

Cette fin d’année 2020 est placée sous le signe de l’espoir pour les patients lourdement handicapés : le tout premier exosquelette auto-équilibré vient de faire son arrivée sur le territoire français. Cet appareil de haute technologie fait souffler un vrai vent de révolution dans le monde de la rééducation. Immersion dans les coulisses de l’hôpital Albert-Chenevier de Créteil.

 

Un appareil puissant pour accompagner l’équilibre et la marche

 

Le 6 octobre 2020, une livraison très attendue à l’hôpital Albert-Chenevier : l’exosquelette Atalante, fabriqué par la start-up Wandercraft. Cet outillage de pointe a été conçu pour aider les patients les plus sévèrement atteints dans leur rééducation, aussi bien pour l’équilibre que pour la marche. Pour l’établissement, c’est une grande avancée : il s’agit du tout premier appareil en France. Il représente une aide considérable pour les patients mais aussi pour les soignants, qui auront moins d’efforts physiques à fournir. La machine se met en marche grâce à une télécommande et c’est ensuite au patient de donner l’impulsion pour que le robot se lève.

Pierre, patient paraplégique, est lui aussi convaincu par ce nouvel appareil : « Je ne sentais pas ma jambe. Là maintenant je la sens qui travaille. Elle marche à nouveau. Je me rapproche de la bipédie… ».

 

7 ans de recherche et développement pour Atalante

 

Ce robot de dernière génération, capable de reproduire les mouvements de la marche, est le fruit de 7 longues années de labeur pour les ingénieurs de l’entreprise Wandercraft. Les différentes fonctions proposées par Atalante répondent aux besoins des professionnels de santé pendant les séances de rééducation. Mais cet équipement de pointe a un prix : autour de 200 000€. Pour l’acquérir, l’hôpital a pu compter sur la cagnotte « ProtègeTonSoignant » lancée en mars dernier pour soutenir le personnel soignant dans le cadre de la Covid-19.

 

Prise en charge de l’appareillage de haute technologie : le point

 

Les appareils de pointe sont essentiels pour améliorer le quotidien des personnes atteintes d’un lourd handicap. Mais aujourd’hui, qu’en est-il de leur prise en charge ?  Le grand appareillage orthopédique (GAO) est désormais inscrit sur la liste des produits et prestations (LPP) remboursés par l’Assurance Maladie. Cette dernière propose des fiches descriptives complètes pour chaque type d’appareillage. Il est ainsi possible d’accéder au tarif précis de prise en charge par l’AMO pour chaque équipement de haute technologie. Le GAO regroupe toutes les prothèses et orthèses pour le tronc ou les membres, les prothèses oculaires et faciales et les chaussures orthétiques. Il s’agit de matériel réalisé sur mesure, dans le cadre de déficiences importantes.

 Aujourd’hui, l’exosquelette Atalante est exclusivement destiné aux centres de rééducation, pour accompagner les tétraplégiques, les parkinsoniens lourds ou encore les hémiparétiques. Mais avec ce petit bijou, Wandercraft espère bien aller encore plus loin et proposer une version grand public d’ici quelques années…

 

 

 

 

 

 

Ne passez pas à côté des
meilleures offres