Fermer le menu
Menu

Quel avenir pour les paquets de cigarettes ?

par Mutuelle.fr

Quel avenir pour les paquets de cigarettes ?

La justice australienne a définitivement décidé d’interdire tout logo de marque sur les paquets de cigarettes. A partir du 1er décembre prochain, les cigarettes distribuées en Australie seront vendues dans des paquets identiques.

C’est une première mondiale, l’industrie du tabac a perdu son appel en justice contre le projet de lutte anti tabac du gouvernement australien. La Haute Cour de Sydney a débouté mercredi dernier l’industrie du tabac qui contestait l’introduction de la nouvelle loi et a donc rejeté le recours de Philip Morris, Tobacco (BAT), Japan Tobacco International et Imperial. Ces derniers ont également été condamnés à rembourser les frais de justice du gouvernement.

L’exemple de l’Australie, qui met aujourd’hui en place la législation contre le tabac la plus stricte au monde, apparaît comme un modèle à suivre pour les autres pays et notamment pour la France. Marisol Touraine, ministre de la santé, avait annoncé qu’elle souhaitait se battre « en particulier au niveau européen, pour faire en sorte que nous allions vers un paquet qui ne soit pas attractif ni séduisant ». Nicola Raxon, ministre de la justice en Australie, voit cette nouvelle loi comme une véritable victoire pour toutes les familles qui ont perdu quelqu’un des suites d’une maladie liée au tabagisme.

Les nouveaux emballages seront donc tous identiques : de couleur verdâtre, sombre et couverts d’avertissements chocs. Seuls la marque et le nom du produit permettront de les différencier. Le but de ce dispositif est de rendre les paquets le moins attractif possible et d’éviter ainsi tout effet de marketing, notamment sur les jeunes.

Même si les producteurs de tabacs ont déclaré respecter cette « mauvaise loi », certains ont tenu à mettre en garde les autorités sur le risque d’explosion du marché noir. En effet, la mise en place de paquets uniformes risque de faciliter la copie par les contrefacteurs. Son concurrent, Philip Morris, envisage quant à lui d’autres actions en justice.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.