Fermer le menu
Menu

Marisol Touraine propose son « pacte de confiance » pour l’hôpital

par Mutuelle.fr

Marisol Touraine propose son « pacte de confiance » pour l’hôpital

La ministre des affaires sociales et de la santé, a présenté, le 7 septembre dernier, son pacte de confiance pour l’hôpital. Madame Touraine a ainsi réaffirmé les valeurs portées par l’hôpital public : « que chacun puisse se soigner quelle que soit sa condition ; que les besoins des patients soient au cœur du parcours de soins ; que la santé soit considérée non comme un fardeau, mais comme un facteur de progrès, d’innovation et de croissance ». Son pacte de confiance prévoit, d’ici début 2013, la mise en place d’une réforme du secteur fondé sur 3 piliers. La confiance, d’abord, des Français dans leur système de soins. La confiance, ensuite, entre les responsables politiques et les personnels du monde hospitalier. La confiance, enfin, au sein même de l’hôpital public.

La ministre de la santé a déclaré qu’elle concevait « l’hôpital public comme l’épine dorsale de notre système de santé". Elle annonce ainsi que la loi HPST, abandonnée depuis 2009, sera modifiée de façon significative en étant concrètement traduite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2013 (PLFSS).

Marisol Touraine déclare également qu’elle mettra fin à la convergence tarifaire entre le public et le privé, qui orientait l’hôpital dans une logique de forte rentabilité au détriment de la notion de service public. Les mécanismes tarifaires seront ainsi revus. La ministre souhaite également améliorer l’accès aux soins d’urgence sur le territoire français. Cette mesure avait été, en outre, annoncée par François Hollande lors de sa campagne présidentielle où il avait promis de rendre ces soins accessibles à tous en moins de 30 minutes.

A l’heure où les dépassements d’honoraires sont au cœur des débats, Marisol Touraine proposera une grande loi d’accès aux soins. Celle-ci permettra de mieux encadrer le système de santé. Cette réforme sera mise en place dès le premier trimestre 2013 avec l’aide d’Edouard Couty, ancien directeur de l’hospitalisation et des soins aujourd’hui Conseiller à la Cour des comptes.

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.