Fermer le menu
Menu

Les frais de santé de plus en plus remboursés par les complémentaires

par Mutuelle.fr

Les frais de santé de plus en plus remboursés par les complémentaires

12% du PIB, soit 240 milliards d’euros, c’est le montant des dépenses de santé des français en 2011. Les soins et biens médicaux en représentent à eux seuls les trois quarts. Sur la même année, la Sécurité sociale a remboursé 75,5% des dépenses de santé des français contre 75,7% en 2010. Les assurances santé et mutuelles prenaient, quant à elles, en charge 13,7% des dépenses de santé en 2011, contre 13,5% en 2010.

Selon l’Insee, entre 2000 et 2010, la prise charge des complémentaires est passée de 12,4% à 13,7%. Quant au reste à charge des ménages, il est resté stable sur la même période, représentant 9,6% de leurs dépenses. Le reste à charge des postes optique et dentaire reste important pour les foyers français, contrairement au reste à charge relatif aux soins hospitaliers et au transport des malades, représentant aujourd’hui environ 3% des dépenses.

Les médicaments représentent une dépense de 532€ par an par habitant

En 2011, les médicaments représentent 19,3% des dépenses de santé, soit 34,7 milliards d’euros. Cela représente en moyenne 532 € par habitant, plaçant ainsi l’hexagone en 5ème position mondiale derrière les Etats-Unis, le Canada, l’Irlande et l’Allemagne. La consommation de médicaments en France a cependant nettement ralenti depuis 2009 en passant d’une croissance, en valeur, de 2% en 2009 à 1,3% en 2010 et à 0,5% en 2011. La croissance des dépenses de médicaments observe la même tendance en volume : elle est passée de 4,7% en 2009 à 3,6% en 2010 et à 2,6% en 2011. Ce constat s’explique par une baisse du prix des médicaments et une faible augmentation des volumes vendus.

La France, meilleur élève en terme de reste à charge

Selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), cette baisse est liée à des changements de comportements des français en matière de consommation de médicaments. Cependant, étant donné leur poids important, les médicaments participent toujours fortement à l’augmentation des frais de santé, en volume. En ce qui concerne les génériques, ils ont fortement progressé. Leur part est en effet passée de 4,1% (en valeur) en 2002 à 13,3% en 2010 et se maintient à ce niveau en 2011. La proportion des génériques reste toutefois faible en France, comparativement à certains de ses voisins européens comme les Pays Bas, le Royaume-Uni ou encore l’Allemagne, pays dans lesquels les génériques représentaient déjà près du quart des ventes de médicaments en 2006.

Soins hospitaliers, ambulatoires et dépenses de médicaments représentent ainsi en 2011 plus de 91% des frais de santé en France. Au niveau mondial, l’hexagone fait tout de même partie des pays développés où le remboursement des dépenses par les fonds publics est le plus important et où le reste à charge pour les ménages est le plus faible.

 

 

 

comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.