Fermer le menu
Menu
Le shiatsu

Le shiatsu, qu’est-ce que c’est ?

Déjà très reconnu au Japon, le shiatsu, méthode de relaxation et de bien-être, a fait son entrée en France depuis quelques années. Mais qu’est-ce qui se cache derrière son nom (à prononcer « shiatsou ») ?

Qu’est-ce que le shiatsu ?

Littéralement « pression des doigts », le shiatsu est une médecine manuelle qui peut s’approcher de l’acupuncture (mais qui ne nécessite pas l’utilisation d’aiguilles). En effet, cette pratique japonaise s’appuie sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise et tend à faciliter la circulation de l’énergie corporelle.

Ces « pressions » sont réalisées par le praticien à des endroits stratégiques : les points de rencontre des méridiens. Dans la médecine traditionnelle chinoise, les méridiens, qui sont au nombre de 12, sont des flux d’énergie qui parcourent le corps humain. Si cette circulation est interrompue, le bon fonctionnement de notre organisme est compromis et les chances de voir se développer des affections et maladies augmentent. La stimulation des défenses naturelles permet ainsi de prévenir les agressions extérieures et de se rendre moins vulnérable.

Plus concrètement, un massage shiatsu va aider à détendre les muscles, ce qui aura un effet positif sur l’alignement vertébral et permettra de « décoincer » certaines vertèbres. On constate également des effets bénéfiques au niveau articulaire, respiratoire et de l’irrigation sanguine. En agissant sur la sécrétion hormonale, le shiatsu aide également à une meilleure régulation du métabolisme corporel. On parle enfin d’un véritable état de calme à la suite d’une séance, découlant d’une sensation de bien-être réelle : en plus des effets physiques, le shiatsu a une incidence psychologique très forte.

Que soigne-t-on avec le shiatsu ?

Si le shiatsu n’a pas pour vocation de soigner les maux les plus graves comme les cancers ou les dépendances, il peut néanmoins en soulager les douleurs. De manière générale, cette méthode est recommandée en cas de douleurs bénignes physiques comme les maux de dos, les problèmes digestifs et intestinaux, les douleurs articulaires, les rhumes … Son action psychologique permet également de le conseiller pour soulager des états de stress, de nervosité, d’anxiété ou de fatigue, des insomnies, des troubles de dépendance ou des dépressions.

Il existe néanmoins des contre-indications à la consultation : en cas de lésions ouvertes, d’inflammations, d’ulcères, de malformations importantes. Le shiatsu est également déconseillé aux personnes asthmatiques ou cardiaques.

Comment se déroule une séance ?

A moins d’être excessivement couvert, le patient reste habillé et est allongé sur un futon à même le sol. Porter une tenue souple facilitera par ailleurs les manipulations. La séance débute par un bilan énergétique qui permettra  au praticien d’évaluer la qualité de la circulation énergétique. Le diagnostic est fait à la fois par une interrogation et par un examen physique du patient. Le reste de la séance, c’est-à-dire la manipulation en elle-même, se fera dans le silence. Les pressions exercées sont faites avec les doigts, la paume de la main, le coude ou le genou à des endroits spécifiques. Le praticien peut également demander au patient de réaliser des étirements afin de détendre ses muscles ou d’agir sur ses articulations.

Une séance de shiatsu dure environ une heure et coûte approximativement 45 €. Il n’est pas rare, pour de petites affections, de se voir conseiller trois séances espacées d’une semaine chacune.

Le shiatsu n’a pas vocation de se substituer à la médecine traditionnelle. Un bon praticien saura ainsi vous rediriger vers votre médecin en cas d’affection trop grave.

La législation

Au niveau législatif, aucun diplôme n’est encore reconnu à ce jour. Tout le monde peut ainsi pratiquer le shiatsu. Pour éviter cependant des dérives, vous pouvez vous diriger vers les praticiens affiliés à la FFST (Fédération Française de Shiatsu Traditionnel) qui certifie que les détenteurs du diplôme ont suivi une formation minimale de 500 heures réparties sur 3 ans.

Souvenez-vous enfin qu’un praticien en shiatsu non-médecin n’est en aucun cas autorisé à délivrer une ordonnance ou un arrêt de travail.

 

A lire également :

Je trouve la mutuelle adaptée à mes besoins
Ajouter / Enlever
Votre conjoint(e)
Ajouter / Enlever
Votre 1er enfant
Ajouter / Enlever
Votre 2e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 3e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 4e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 5e enfant
Étape 1/2 
Vos coordonnées
Étape 2/2 
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.