Fermer le menu
Menu
Premiers secours

Gestes de premiers secours : les bons réflexes

Il est malheureusement possible que vous assistiez un jour à un accident, une catastrophe ou encore à la manifestation d’un problème de santé mettant en danger une ou plusieurs personnes. C’est là qu’il s’agit de se montrer prompt et calme mais aussi et surtout d’appliquer à la lettre les gestes de premiers secours.

Qu’est-ce que les gestes de premiers secours ?

Ce sont des gestes qui permettent chaque année de sauver des milliers de vies mises en péril pour diverses raisons. Il s’agit en fait d’un processus d’actions, de gestes et d’évaluations bien précis à respecter afin d’assurer la survie de la victime en attendant la venue des secours.

Comment réagir ?

A part garder son calme, il vous faudra réaliser 4 étapes dans un ordre établi afin de garantir la sécurité de la victime mais aussi des autres personnes se trouvant à proximité :

  1. Les personnes présentes et le lieu de l’accident doivent être sécurisés. Inutile que cet accident n’entraîne d’autres événements dangereux à la chaîne. C’est pourquoi, en fonction de la situation et de l’environnement, il vous faudra vous préoccuper d’un éventuel incendie ou alors de la circulation. De même, aussi bonne soit votre volonté de sauver une victime en détresse, il s’agit de ne pas vous mettre vous-même en danger. Il est en effet préférable d’être frais et dispo pour secourir ! Si la situation s’avère réellement dangereuse, choisir d’alerter les secours sera la meilleure option ainsi que de délimiter un périmètre de sécurité.
  2. L’état de la victime doit être défini. Ne vous ruer pas de manière alarmée sur une victime, sans quoi son état pourrait s’aggraver. Au contraire, approchez-vous en douceur et exprimez-vous de manière rassurante. Il est important d’expliquer à cette personne ce que vous vous apprêtez à faire afin de l’aider au mieux. En effet, il sera nécessaire que vous notiez si elle est consciente et respire normalement afin d’en aviser les secours.
  3. L’aide de professionnels doit être sollicitée. Si la situation l’indique, vous serez amené à contacter les services de secours. Or, gardez à l’esprit que chaque service, et donc chaque numéro, a sa spécificité. A vous de bien évaluer la situation afin de choisir au mieux le service à joindre.
  • Le 15 correspond au Samu : en cas d’urgence de santé.
  • Le 17 correspond à la police ou à la gendarmerie : en cas d’incident d’ordre public ou de sécurité.
  • Le 18 correspond aux sapeurs-pompiers : en cas d’accident ou d’incendie ou tout autre événement nécessitant un secours rapide.
  • Le 112 est le numéro d’appel dédié aux urgences sur le territoire européen : si un accident survient dans un pays européen autre que le vôtre. De même, les étrangers sur le territoire français peuvent utiliser le 112.
  • Le 115 répond aux détresses sociales : il s’agit du Samu social qui vient en aide aux sans domicile ou sans abri exposés aux intempéries.

Plusieurs informations vous seront demandées lors de cette discussion téléphonique. En effet, votre interlocuteur souhaitera savoir le nombre de victimes et leur état de santé, la nature du problème survenu, les premiers gestes de secours effectués, la localisation de l’événement, les éventuels risques dans le périmètre concerné et enfin votre nom et le numéro de téléphone avec lequel vous appelez.

  1. Les gestes de premiers secours doivent être effectués, posément et sérieusement.

Quelques gestes qui peuvent sauver

Voici une liste non exhaustive des gestes qui, selon les situations, peuvent sauver des vies :

En cas de saignement :

Il nous est tous arrivé de nous couper plus ou moins profondément. Dans le cas où vous seriez témoin d’un accident entraînant le saignement continu d’une victime, il vous faudra intervenir de manière précise :

  • Dans la mesure du possible, il est préférable que vous ne soyez pas en contact avec le sang de l’individu en question : précisez-lui alors qu’il est nécessaire d’effectuer une pression sur la blessure afin de limiter le flux du sang.
  • Si la victime est incapable d’intervenir, protégez vos mains à l’aide de gants jetables, de linge ou encore de sac plastique et procédez à la pression. Adaptez la compression en fonction du saignement.
  • Dans un même temps, il vous faudra placer la victime en position couchée.
  • Alertez ensuite les secours : il est préférable, si vous êtes entouré à ce moment-là, de demander à une tierce personne de téléphoner afin que vous ne laissiez pas la victime seule. Si vous êtes seul, appliquez un tampon relai (tissu propre permettant la compression) sur la plaie de la victime.
  • Maintenir la pression jusqu’à l’arrivée des secours.
  • Une fois libéré, n’oubliez pas de vous laver les mains.

En cas de perte de conscience :

Avant toute chose, vérifiez que la victime ne réagit pas et que sa poitrine se soulève de manière régulière. Si ces deux phénomènes venaient à se présenter à vous, réagissez de la sorte :

  • Libérez les voies aériennes de la victime (apposez une main sur son front et une autre sur son menton afin de faire basculer sa tête en arrière). Après cela, surveillez sa respiration jusqu’à sa prise en charge médicale.
  • Placez la victime couchée sur le côté, en position latérale de sécurité.
  • Alertez les secours ou mieux encore, demandez à une autre personne de s’en charger.

En cas d’étouffement :

L’étouffement parvient souvent bêtement, il en est pas moins un accident de la vie courante très dangereux pouvant se révéler mortel, il s’agit de réagir rapidement quand cet accident se présente. Il faut savoir que l’étouffement empêche souvent la victime de parler, de respirer ou de tousser ; un seul sifflement peut être audible.

  • Commencez par donner une tape dans le dos de la victime et vérifiez si l’état s’améliore. Si ce n’est pas le cas, renouvelez l’opération jusqu’à 5 tapes, au-delà, il faudra essayer une autre solution.
  • En effet, si les tapes ne résolvent pas la situation, placez-vous derrière la victime et effectuez 5 pressions abdominales maximum.
  • Il se peut que là encore, vos gestes ne suffisent pas. Il s’agit alors d’alterner les deux opérations précédentes, à savoir 5 tapes dans le dos et 5 pressions abdominales.
  • Si malheureusement l’état de la victime venait à empirer, une perte de connaissance peut en effet survenir, mettez-la doucement au sol et prévenez au plus vite les secours. Après les avoir renseigné, revenez auprès de la victime afin d’effectuer une réanimation cardio-pulmonaire jusqu’à ce que l’aide médicale arrive.

NB : Les tapes dans le dos d’un enfant de moins d’un an ainsi que les compressions abdominales sont vivement déconseillées.

Pour en savoir plus sur les bons gestes à adopter en fonction des situations, cliquez ici.

Se former aux gestes de premiers secours

Anciennement appelée JAPD, la Journée défense et citoyenneté (JDC) propose, entre autres enseignements civiques et évaluations de la langue française, une sensibilisation au secourisme aux jeunes tout juste recensés et ce avant l’âge de 18 ans. Une bonne introduction pour comprendre les gestes de premiers secours. Néanmoins, il est possible et intéressant d’aller plus loin en s’inscrivant à une formation afin d’en apprendre davantage sur la question. La Croix-Rouge met justement en place diverses leçons et mises en application dans le but de vous préparer aux accidents de la vie courante.

Pour en savoir plus sur ces formations, cliquez ici.

Evidemment, il existe de nombreuses autres associations proposant ce type de formations. Le tout étant de se renseigner sur les spécificités de chacune d’elles mais aussi de chercher en fonction de son lieu d’habitation. De même, sachez qu’il arrive que votre entreprise ou les clubs dans lesquels vous pratiquez un loisir peuvent proposer des stages de secourisme. Enfin, en devenant bénévole secouriste, une formation vous sera offerte !

Je trouve la mutuelle adaptée à mes besoins
Ajouter / Enlever
Votre conjoint(e)
Ajouter / Enlever
Votre 1er enfant
Ajouter / Enlever
Votre 2e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 3e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 4e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 5e enfant
Étape 1/2 
Vos coordonnées
Étape 2/2 
Protection des données personnelles

Protection des données à caractère personnel

Conformément au Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, et à la Loi « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, Mutuelle.fr vous informe que les informations personnelles collectées font l’objet d’un traitement informatisé. En tant que responsable de traitement, Mutuelle.fr les utilise pour répondre aux demandes de comparaison tarifaire, assurer une mise en relation avec les organismes et intermédiaires d’assurances partenaires sélectionnés, permettre l’établissement et la communication de devis par ces derniers, permettre la création d‘un compte-utilisateur, évaluer la satisfaction, améliorer l’expérience utilisateur relative aux services proposés sur le site, étudier les demandes de référencement des organismes et intermédiaires d’assurances et établir des reportings statistiques.

Dans le cadre du service de mise en relation, vos données sont communiquées de manière sécurisée aux organismes et intermédiaires d’assurances partenaires de Mutuelle.fr sélectionnés, qui sont susceptibles de les utiliser à des fins de prospection commerciale, d’analyse et de mise en œuvre de mesures précontractuelles ou contractuelles, notamment lors d’une demande de souscription en ligne.

Vos données peuvent, avec votre accord et sauf inscription de votre part sur la liste BLOCTEL d’opposition au démarchage téléphonique, faire l’objet d’une cession ou d’une communication à des partenaires commerciaux référencés ou non sur le site Mutuelle.fr, qui pourront vous démarcher dans un délai maximum de 3 mois afin d’évaluer vos besoins et vous mettre en relation avec des professionnels de l’assurance santé.

Vos données seront conservées par Mutuelle.fr le temps nécessaire à l’exécution de ces différentes finalités, ou pour les durées spécifiquement prévues par la CNIL (normes pour le secteur de l’assurance) ou la loi (prescriptions légales).

Mutuelle.fr cherche à satisfaire de manière optimale les demandes des utilisateurs et les attentes de ses partenaires, condition primordiale à la continuation de son activité. À cet effet, le traitement des données personnelles recueillies sur le site s’effectue sur la base de l’exécution de mesures précontractuelles ou contractuelles prises à la demande de la personne concernée et/ou de l’intérêt légitime de Mutuelle.fr. Par exception, toute finalité de traitement soumise au consentement de la personne concernée est présentée en conséquence et de manière explicite au moment de la collecte des données afférentes. Le retrait de ce consentement peut s’effectuer à tout moment sans que cela ne remette en cause la licéité du traitement fondé sur ce dernier et effectué antérieurement au retrait.

Lors de la collecte des informations, vous êtes informés du caractère obligatoire ou facultatif des réponses à fournir. La communication des informations obligatoires est requise pour pouvoir utiliser les services proposés par Mutuelle.fr.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de limitation de traitement, d’opposition au traitement, d’effacement et de portabilité des données vous concernant. Ces requêtes peuvent être adressées à notre Délégué à la protection des données par email : cil@mutuelle.fr. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL.

Si vous ne souhaitez plus recevoir d’offres de la part de Mutuelle.fr, vous pouvez vous désabonner grâce à ce lien.

Si vous ne souhaitez plus recevoir d’offres de la part des Partenaires de Mutuelle.fr, vous pouvez vous désabonner grâce à ce lien.

*obligatoire
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.