Fermer le menu
Menu
Female Hand With Hearing Aid

Comment choisir sa prothèse auditive ?

Vous avez des problèmes auditifs et vous avez besoin d’appareils auditifs. Cependant, aujourd’hui, il existe plus de 400 références de prothèses auditives pour pas moins de 16 marques ! Le choix peut donc s’avérer plus complexe qu’il n’y paraissait en l’on peut rapidement se trouver perdu. Voici quelques conseils pour faire le point et faire le bon choix.

 

Appareil auditif

Les différents types d’appareils auditifs

Les contours d’oreille

Utilisé par environ 70% de personnes ayant des problèmes d’auditions, ils sont les appareils auditifs les plus répandus sur le marché de la prothèse auditive. En plastique, ceux-ci se placent derrière l’oreille et en font le tour. Plus ils sont larges et épais et plus ils sont efficaces pour ceux ayant les troubles les plus prononcés.
Avantages : robustes, faciles d’utilisation (à mettre et à retirer), n’ont besoin que de peu d’entretien, grande autonomie (environ 10 jours), multiples fonctions (réglage du volume), s’adaptent à tout type de surdité.
Inconvénients : Peu esthétiques pour les surdités profondes, les contours d’oreille deviennent épais et larges et donc, visibles. Leur prix est également très variable : de 500 à 2 000 euros par oreille.

A noter que depuis ces dernières années, les minicontours d’oreille se développent. Ils sont plus petits et plus discrets.

Les intra-auriculaires

Peu répandus, à la différence des contours d’oreille, ceux-ci se fixent à l’intérieur même de l’oreille et sont donc presque invisibles.
Avantages : discrets et esthétiques, très précis.
Inconvénients : entretiens et manipulations plus délicates en raison de leur fragilité, ne convient pas aux surdités profondes, faible autonomie (4 jours), anatomie du porteur adaptée (le conduit auditif doit être assez large et ne doit pas sécréter trop de cérumen), prix élevés (environ 1 400 euros par oreille).

La qualité du son

Il existe à ce jour deux types de traitement du son : le traitement analogique et le traitement numérique. Quelles différences ?
Le son dit analogique est plus puissant que le numérique. Il s’adresse aux surdités les plus profondes. Quant au son dit numérique, il n’est adapté qu’aux surdités légères à moyenne. Le son est plus automatique et plus confortable.

En conclusion

Le prix, la qualité du son, l’anatomie, le problème esthétique ou encore la fragilité de l’appareil peuvent jouer dans les choix. Le passage chez un ORL ou un audioprothésiste est également nécessaire si l’on a besoin de conseils plus précis et spécifiques.

Je trouve la mutuelle adaptée à mes besoins
Ajouter / Enlever
Votre conjoint(e)
Ajouter / Enlever
Votre 1er enfant
Ajouter / Enlever
Votre 2e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 3e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 4e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 5e enfant
Étape 1/2 
Vos coordonnées
Étape 2/2 
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.