Fermer le menu
Menu
parcours_de_soins

Le parcours de soins coordonnés

Le parcours de soins coordonnés vous permet de bénéficier d’un suivi médical de qualité et vous garantit les meilleurs remboursements auprès de l’Assurance Maladie. La simple déclaration d’un médecin traitant vous permet d’y accéder. Cliquez-ici pour télécharger le formulaire de déclaration.

Quels avantages ?

Vous êtes suivi par un seul médecin qui coordonne vos soins et vous oriente pour consulter divers spécialistes en les informant des délais de prise en charge compatibles avec votre état de santé. Cela permet d’éviter les risques d’interactions médicamenteuses et les examens inutiles.

De plus, votre médecin traitant assure le suivi de votre dossier médical personnel en y intégrant les synthèses de vos soins communiquées par les différents professionnels de la santé.

Il assure également une prévention personnalisée en vous informant des risques de santé en fonction de votre âge, votre style de vie ou vos antécédents familiaux. Il veille au suivi de vos vaccinations et à la réalisation des examens de dépistage…

Quels sont les conséquences si vous ne respectez pas le parcours de soins coordonnés ?

Si vous ne respectez pas le parcours de soins coordonnés, les informations concernant votre dossier médical (traitements, interventions reçues, allergies…) risquent de ne pas être prises en compte d’un médecin à un autre. Or, la méconnaissance de certaines informations peut avoir des conséquences graves sur votre santé : prescription d’un médicament auquel vous êtes allergique ; antécédents familiaux méconnus donc non prescription de certaines analyses nécessaires au dépistage éventuel de maladies héréditaires.
De plus si vous ne déclarez pas un médecin traitant ou si vous décidez de consulter directement un spécialiste sans passer par le parcours de soins coordonnés, c’est-à-dire sans consulter d’abord votre médecin traitant, la prise en charge de l’Assurance Maladie sera minorée, cela vous coûtera donc plus cher*.

* En détails :

Hors parcours de soins, le taux de remboursement de la Sécurité sociale pour les frais médicaux est de 30% au lieu de 70% pour les actes inférieurs à 25 €. Pour les actes supérieurs à 25 € le montant de la pénalité est fixé à 10 €.

Exemples :

Consultation chez un médecin généraliste du secteur  1 (23 €) :

  • Dans le cadre du parcours de soins :

23 € (tarif de convention) x 70%  (taux de remboursement de la Sécurité sociale) – 1 € (frais de participation forfaitaire) = vous serez remboursé de 15,10 €

  • Hors parcours de soins :

23 x 30% – 1 € (frais de participation forfaitaire) = vous serez remboursé de 5,90 €

Consultation chez un médecin spécialiste secteur 1 (28 €) :

  • Dans le cadre du parcours de soins :

28 € x 70% – 1 € (frais de participation forfaitaire) = vous serez remboursé de 18,60 €

  • Hors parcours de soins :

8 € x 70 % – 10 € et 1 € (frais de participation forfaitaire) = vous serez remboursé de 8,60 €

Dans quel cas puis-je consulter un spécialiste sans passer par mon médecin traitant ?

Pour consulter un gynécologue, un ophtalmologue, un psychiatre, un neuropsychiatre ou un stomatologue, vous devez avoir déclaré un médecin traitant. Si ce n’est pas le cas, le taux de remboursement du régime obligatoire sera minoré. Vous pouvez cependant consulter ces médecins sans être passé par votre médecin traitant.

Néanmoins, la consultation chez un chirurgien dentiste ou encore chez une sage-femme peut être faite librement, sans avoir besoin de déclarer votre médecin traitant.

A noter : les consultations de psychiatrie, pour les personnes âgées de 16 à 25 ans, sont en accès libre.

  • Cas particuliers

Certaines situations n’impliquent pas l’obligation de consulter votre médecin traitant avant de consulter directement un spécialiste. C’est notamment le cas pour :

  • une affection longue durée (ALD)
  • une maladie chronique
  • une consultation de contrôle
  • une série de soins en accord avec votre médecin traitant
  • En cas d’urgence ou d’éloignement avec sa résidence habituelle

Si vous êtes dans une situation d’urgence, vous avez la possibilité de consulter un médecin autre que votre médecin traitant tout en étant remboursé normalement. Le médecin devra spécifier la notion d’urgence établie par la convention médicale, c’est-à-dire « une situation non prévue plus de huit heures auparavant pour une affection, ou la suspicion d’une affection, mettant en jeu la vie du patient, ou l’intégrité de son organisme, et entraînant la mobilisation rapide du médecin ».

Dans le cas où vous vous trouvez loin de votre domicile, vous pouvez également consulter un autre médecin sans être pénalisé par la Sécurité sociale.

 

A lire également :

Je trouve la mutuelle adaptée à mes besoins
Ajouter / Enlever
Votre conjoint(e)
Ajouter / Enlever
Votre 1er enfant
Ajouter / Enlever
Votre 2e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 3e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 4e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 5e enfant
Étape 1/2 
Vos coordonnées
Étape 2/2 
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.