Fermer le menu
Menu

Pas de retraite sans complémentaire santé

Pas de retraite sans complémentaire santé

Lorsque sonne l'heure de la retraite, il est important de se préoccuper de sa santé. Pour être  bien couvert, préparer le terrain est indispensable.

Combien cela va-t-il coûter ?

Souvent, à la retraite, les revenus baissent. Si vous êtes salarié, vous avez pris l'habitude de ne pas payer trop cher pour votre couverture santé. Votre employeur prend en effet en charge une partie de la cotisation. Si bien qu'il vous faut parfois débourser le triple lorsque vous quittez l'entreprise.

Plusieurs solutions s'offrent à vous.

1- Vous négociez avec la compagnie d'assurances de votre entreprise.

Le contrat proposé doit comporter des garanties équivalentes et la cotisation ne doit pas être majorée de plus de 50 %. Vous disposez de six mois pour bénéficier de ce droit.

2- Vous comparez les offres auprès d'autres établissements.

Le contrat proposé vous paraît trop cher ? Les garanties insuffisantes ? Prenez le temps de comparer. Des sites comme assurland.com, mutuelle.fr, ou hyperassur.com vous permettent de vous faire une idée précise du coût, à garanties comparables. Sachez que certains contrats sont orientés vers les plus de 60 ans ils sont parfois plus imaginatifs en termes de garanties proposées. Dans la mesure du possible, privilégiez le « sur-mesure », même si cela a un coût. La vue est une priorité et verres et montures doivent être bien remboursés. Mais ne faites pas l'impasse sur les appareillages auditifs. Quant aux prothèses dentaires, elles doivent être correctement remboursées elles aussi. Enfin, quatre Français sur dix déclarent avoir déjà consulté un ostéopathe. Faire appel aux médecines douces pour des douleurs articulaires, des problèmes de dos, d'insomnie, etc est devenu courant. Les mutuelles se soucient de plus en plus de rembourser en partie ces dépenses non prises en charge par la Sécurité sociale.

 

À regarder à la loupe

  • Le délai de carence :

C'est le délai pendant lequel vous n'êtes pas couvert à la souscription du contrat. II doit être le plus court possible.

  • L'âge :

Certaines compagnies n'acceptent pas les nouveaux assurés au-delà d'un certain âge ou augmentent leurs tarifs à partir de 75 ans, par exemple.

  • Le spécialiste :

Les dépassements d'honoraires chez un spécialiste de secteur 2 peuvent vous coûter cher. Privilégiez les contrats qui prévoient une bonne couverture.

  • La chambre individuelle à l'hôpital :

La Sécurité sociale vous rembourse les frais de nourriture et d'hébergement dans la limite de 18€. Si vous tenez a votre tranquillité, optez pour une complémentaire qui prend en charge la chambre individuelle.

Attention !
Pour les garanties optiques et dentaires, le montant du remboursement prévu est souvent exprimé en pourcentage de la base de remboursement de la Sécurité sociale. Ce qui est trompeur. Si l’assurance-maladie ne vous rembourse que 75 € pour une couronne dentaire, faites le calcul. Les montants exprimés en euros sont plus clairs.

Je trouve la mutuelle adaptée à mes besoins
Ajouter / Enlever
Votre conjoint(e)
Ajouter / Enlever
Votre 1er enfant
Ajouter / Enlever
Votre 2e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 3e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 4e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 5e enfant
Étape 1/2 
Vos coordonnées
Étape 2/2 

Inscrivez-vous gratuitement pour archiver vos offres.

Faites le bon choix

Comparez avec un œil avisé grâce aux conseils de nos experts.

 

Economisez sur votre budget santé

Comparez les offres à l’euro près avec notre simulateur de reste à charge.

 

Simplifiez-vous la vie

Comparez en 2 clics plus de 200 garanties sans engagement.

 

Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.