Fermer le menu
Menu
Businesswoman  in Menopause

Bien vivre la ménopause

La ménopause, redoutée ou attendue, est un moment inévitable dans la vie d’une femme. Ce phénomène naturel survient généralement entre 40 et 55 ans. Cela reste très variable d’une femme à l’autre, cependant les études montrent que l’âge de la ménopause est souvent le même entre une mère et sa fille.

Concrètement, qu’est ce que la ménopause ?

La ménopause signifie étymologiquement « arrêt des règles ». Plus précisément, elle correspond à l’arrêt définitif du fonctionnement des ovaires et du système d’ovulation de la femme. Avec le temps, le stock d’ovules de la femme s’épuise, les ovaires ne produisent plus d’hormones et ne réagissent plus aux stimulations hormonales émises par le cerveau, et c’est ainsi que les règles s’arrêtent. Ce bouleversement physiologique peut être source de nombreux désagréments pour la femme.

Quels sont les symptômes de la ménopause ?

La ménopause s’accompagne très souvent de symptômes pas toujours agréables comme des bouffées de chaleur, une prise de poids, une sécheresse vaginale,  des sueurs nocturnes, des troubles urinaires ou encore des sautes d’humeur. Ces symptômes, qui sont aussi appelés troubles climatères, concernent plus de 80 % des femmes ménopausées qui déclarent avoir ressenti une réelle gêne lors de cette période. Notons tout de même que 10 à 15 % des femmes ne ressentent aucunes de ces affections. L’intensité, la durée et la nature de ces troubles sont très variables d’une femme à l’autre.

Les bouffées de chaleur représentent le trouble le plus fréquent et le plus incommodant pour 75 à 85 % des femmes. Elles apparaissent dès la période de pré-ménopause.

Par ailleurs, la ménopause favorise également le développement de l’ostéoporose et des maladies cardiovasculaires.

Qu’est ce que le traitement hormonal de substitution (THS) ?

Ce traitement peut être prescrit par votre médecin afin de compenser la carence hormonale liée à l’arrêt de l’activité des ovaires. Il constitue un substitut de deux hormones : l’œstrogène et la progestérone. Le THS permet de réduire significativement les troubles climatères et de prévenir efficacement l’ostéoporose.

Cependant, comme tout traitement médical, le THS comprend son lot d’effets indésirables. Plusieurs études ont notamment démontré que le THS augmente le risque du cancer du sein et des maladies cardiovasculaires. C’est pourquoi 52 % des femmes ménopausées disent avoir peur de le suivre.  Aujourd’hui, les prescriptions du traitement ont été réévaluées et sont désormais plus adaptées aux besoins des patientes, limitant ainsi au maximum la prise de risque.

Si vous êtes fortement importunée par les symptômes climatères et que vous ne désirez pas suivre le THS, d’autres alternatives existent comme par exemple la médecine douce.  Renseignez-vous auprès de votre médecin.

Quelques conseils pour limiter les symptômes

De manière générale, il est conseillé de pratiquer une activité physique régulière et de manger équilibré afin d’éviter la prise de poids liée à la ménopause.

Pour limiter l’apparition de bouffées de chaleur, il est recommandé de ne pas consommer de boissons chaudes comme le café, d’éviter l’alcool et les plats épicés. Enfin, pour soulager ces moments de crise, emportez toujours sur vous un brumisateur d’eau qui vous rafraîchira.

Je trouve la mutuelle adaptée à mes besoins
Ajouter / Enlever
Votre conjoint(e)
Ajouter / Enlever
Votre 1er enfant
Ajouter / Enlever
Votre 2e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 3e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 4e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 5e enfant
Étape 1/2 
Vos coordonnées
Étape 2/2 
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.