Fermer le menu
Menu

Réforme de la complémentaire santé : Les banques veulent en tirer profit.

par Mutuelle.fr

Réforme de la complémentaire santé : Les banques veulent en tirer profit.

J-274 avant l’entrée en vigueur des mutuelles d’entreprise obligatoires ! Mutuelles, organismes d’assurance et instituts de prévoyance travaillent d’arrache-pied afin d’en sortir gagnants. Quid des banques dans ce contexte ?

Et pour vous, qu’est-ce que ça change ? Que vous possédiez ou non déjà une complémentaire santé d’entreprise, il est fort probable que les différentes réformes à venir vous concernent. Il reste en effet moins d’un an aux entreprises pour mettre en place une mutuelle d’entreprise pour tous leurs salariés ou pour la mettre aux normes. Une multitude d’acteurs propose alors ses services et parmi eux les banques qui veulent tirer profit de ces bouleversements.

Les banques travaillent pour tirer leur épingle du jeu

Les banques s’activent actuellement afin de ne pas passer à côté de la généralisation des complémentaires santés. A la base plutôt axées sur les produits d’épargne individuelle, elles sont dans l’obligation de s’adapter à ces réformes. En effet, de nombreux clients risquent de ne pas prolonger leur complémentaire individuelle, ce qui pourrait avoir de graves conséquences pour les organismes d’assurance affiliés aux banques. Ainsi, c’est vers les contrats collectifs qu’elles doivent désormais se tourner. Le marché de la complémentaire santé est évalué à 33 milliards d'euros. En raison des changements, 5 milliards d'euros de primes de l'assurance individuelle devraient être reversées vers le collectif. La réforme de la couverture santé ouvre en définitive un marché de 5 milliards d'euros aux banques.

Doit-on pour autant s’attendre à une guerre entre assureurs ? Le patron de la filiale d'assurances vie et dommages de BNP Paribas, Pierre de Villeneuve, « ne croit pas à une bagarre des prix ». « Je pense que les assureurs seront raisonnables ».

De par leurs liens avec les entreprises mais également avec des mutuelles et instituts de prévoyance (Ag2r la mondiale, Malakoff Médéric…), les banques élaborent en ce moment des produits à destination des entreprises.

Quelques exemples

  • Société Générale et Crédit du Nord : Via leur compagnie d’assurance vie, Sogecap, la Société Générale commercialise depuis janvier 2015 son offre d’assurance-santé auprès des 300 000 entreprises travaillant avec la banque. Le groupe Crédit du Nord, appartenant à la Société Générale, propose également une offre spécifique, via Sogecap. Elle comprend notamment 4 formules adaptées et des surcomplémentaires pour les salariés. Les contrats collectifs sont un enjeu majeur pour la Société Générale d’après Marc Duval, directeur général de Sogecap : «L'assurance collective santé représente la première brique du déploiement de notre modèle de bancassurance vers les entreprises».
  • Crédit Agricole : «Pour les caisses du Crédit agricole, commercialiser de l'assurance-santé collective est aussi un moyen de faire connaître les services bancaires du groupe à de potentiels nouveaux clients», explique Pierre Guillocheau, directeur des assurances collectives du groupe Crédit Agricole Assurances. En 2014, ils ont alors testé des contrats collectifs sur des entreprises appartenant à 8 caisses régionales. L’expérience ayant été satisfaisante, ils ont revu leurs objectifs à la hausse et devraient généraliser ces offres à la France toute entière en 2015. Ils proposent à la fois des offres tout-en-un mais également des surcomplémentaires.
  • La Banque Postale : Elle a mis au point un produit en collaboration avec Malakoff Médéric et la Mutuelle Générale.
  • Banque Populaire et Caisse d’Epargne : BPCE Assurances s’est allié à la MACIF pour élaborer une offre aux entreprises de moins de 20 salariés.
  • BNP Paribas met en place une offre santé qui sera disponible à partir du 2ème semestre. Pierre de Villeneuve en explique les raisons : «Nous voulons être présents sur ce créneau, mais aux bonnes conditions. Il s'agit avant tout de fidéliser les clients entreprises.»
  • Le Crédit Mutuel propose également une offre mais reste très prudent pour l’instant et ne dévoile pas plus d’informations.

Pour en savoir plus sur la réforme et sur vos droits, consultez nos guides et nos outils sur notre module entreprise

Mots-clés :
comments powered by Disqus
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.