Fermer le menu
Menu
phytotherapie

La phytothérapie, se soigner avec les plantes

Utilisées depuis des millénaires, de nombreuses plantes sont reconnues pour leurs vertus médicinales. Comment les utiliser à bon escient avec la phytothérapie ?

Qu’est ce que la phytothérapie ?

La phytothérapie est une médecine dite douce qui utilise les principes actifs des plantes pour le traitement des maladies. Si l’on oppose souvent la phytothérapie et la médecine « classique », les deux restent pourtant assez proches. On recense par exemple dans la composition de l’aspirine, comme élément principal, la salicyline, produite par le saule dont les principes actifs sont réputés depuis bien longtemps.

Sous quelle forme trouve-t-on les traitements phytothérapiques ?

Il existe plusieurs manières de tirer parti des bienfaits des plantes. Voici les principales :

- La tisane : les plantes peuvent être utilisées fraiches ou, plus généralement sèches. On sélectionne certaines parties du végétal, entières ou broyées, pour les faire infuser (en versant de l’eau bouillante dessus) ou les faire macérer (en les laissant plus ou moins longtemps dans l’eau froide).

- En poudre ou en gélules : la technologie moderne a permis l’élaboration de procédés pouvant concentrer au mieux les principes actifs des plantes sous la forme de poudre ou de gélules, facilement ingérables. Cependant, leur concentration extrêmement forte comporte certains risques et la mise en vente des « phytomédicaments » ou « médicaments phytothérapiques » en France est soumise à une réglementation stricte.

- Extraits hydroalcooliques de plantes fraiches : ce dernier procédé consiste à broyer la plante, puis à mélanger la poudre obtenue à un solvant (une solution hydroalcoolique). Une fois l’extraction terminée, les principes actifs de la plantes sont conservés tout en réservant la possibilité d’ajuster la dose de concentration du remède. Là encore, les phytomédicaments concernés sont soumis à un contrôle toxicologique rigoureux.

Quelles plantes pour quelles douleurs ?

Quelques exemples de plantes connues pour soigner nos petites affections :

- Soulager ses jambes lourdes avec : le fragon et la vigne rouge

- Apaiser son stress avec : les baie d’argousier et l’échinacée

- Soigner ses varices avec : le cyprès et le marron d’inde

- Soulager ses rhumatismes avec : l’harpagophyton et le lithothamne

Vers qui se tourner ?

Il est indispensable de consulter un spécialiste avant de prendre un traitement phytothérapique : végétal ne veut pas dire inoffensif ! Les phytomédicaments vous seront ainsi prescrits par des professionnels de santé tels que votre médecin ou votre dentiste. Il est possible également de se soumettre à un traitement phytothérapique sur les conseils de son pharmacien ou d’un professionnel de santé à formation privée (un naturopathe par exemple).

Si vous suivez un traitement dit « classique » en même temps, prenez soin d’en parler avec un professionnel de la santé : certaines interactions peuvent avoir des effets secondaires non souhaités. Par exemple, le millepertuis connu pour son efficacité contre les états de dépression légère pourra neutraliser l’effet contraceptif de la pilule.

Il existe également des praticiens spécialisés dans la phytothérapie, mais  les médecins bien formés restent relativement rares.

Comment se déroule une consultation chez un phytothérapeute ?

La première consultation durera souvent une heure voire plus. Le praticien va chercher à établir un bilan général de votre état de santé en vous interrogeant sur vos antécédents, votre mode de vie et sur les troubles actuels qui vous préoccupent.

Une fois que ce bilan sera établi, le phytothérapeute vous prescrira le traitement qu’il jugera adéquat. Souvenez-vous, celui-ci a une action progressive, les résultats ne seront pas visibles immédiatement mais sur le long terme. La phytothérapie a la réputation d’être une médecine très fine mais relativement longue.

Attention, les consultations ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale et seules quelques mutuelles les prennent actuellement en charge. Leur prix peut varier entre 40 et 70 euros. Le prix des ordonnances, souvent assez longues, est également un facteur à prendre en compte avant d’entamer un traitement phytothérapique.

Je trouve la mutuelle adaptée à mes besoins
Ajouter / Enlever
Votre conjoint(e)
Ajouter / Enlever
Votre 1er enfant
Ajouter / Enlever
Votre 2e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 3e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 4e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 5e enfant
Étape 1/2 
Vos coordonnées
Étape 2/2 
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.