Fermer le menu
Menu
besoins_mutuelle

Comment choisir sa mutuelle en fonction de ses besoins en santé ?

Pour faire le bon choix de mutuelle, il est important de bien connaître ses besoins en santé. Les niveaux de garanties ainsi que les taux de remboursements ne sont pas les mêmes d’un besoin à l’autre (dentaire, optique, hospitalisation). C’est pour cela qu’il vous est essentiel de connaître vos besoins afin de choisir la garantie la mieux adaptée.

Par exemple, une personne ayant des problèmes de vue aura tout intérêt à choisir une garantie élevée en optique plutôt qu’une personne ayant une bonne vue mais qui se rend régulièrement chez un spécialiste.

choisir mutuelle santé

Pour choisir une bonne mutuelle, vous devez évaluer vos besoins en fonction de plusieurs critères :

  •  Votre situation familiale : La garantie doit-elle couvrir les membres de votre foyer ? (Conjoint, enfants…)

 La composition familiale détermine en effet les besoins en matière de santé. De ce fait, un couple sans enfant aura tout intérêt à choisir une complémentaire couvrant les besoins du couple plutôt qu’une pour chacune des personnes.

Pour une famille avec enfants, la formule la plus économique reste la garantie couvrant l’ensemble de la famille. Généralement, la cotisation n’est pas augmentée à partir du 3ème enfant.

Vérifiez la manière dont les garanties et packs optionnels sont présentés.

Certains sont exprimés « par bénéficiaire » et non pas pour le total des bénéficiaires. Par exemple, un pack peut proposer un forfait en supplément de 50 € sur le remboursement de lunettes. La question à se poser est de savoir si ces 50 € s’entendent pour chacun des membres de la famille adhérant au contrat ou s’il s’agit d’un montant global de 50 €. (pour toute la famille).

 

  • Votre âge et celui des personnes à assurer : Quels sont vos besoins en santé actuels ou prévisionnels ?

L’âge est un critère important à prendre en compte puisque les besoins évoluent au fil du temps. Par exemple, des enfants en bas âge auront besoin de consultations récurrentes chez le pédiatre. Après l’âge de 10 ans, certains bénéficieront d’un traitement en orthodontie coûteux.

Concernant les parents, des études statistiques démontrent que la dépense en optique survient après 40 ans (l’âge moyen de l’arrivée de la presbytie est de 43 ans).

N’oubliez pas d’ajouter à cela les dépenses inattendues (hospitalisation, problèmes dentaires) qui peuvent vite devenir des frais importants sans l’aide du remboursement d’une complémentaire.

De plus, notez que certains contrats n’assurent pas les personnes âgées de plus de 65 ans et prévoit en contrepartie, des contrats spécifiques pour séniors. Ce type de contrat garantit des remboursements plus adaptés pour les postes comme l’optique, le dentaire, l’hospitalisation ainsi que les prestations de type cures thermales et prothèses auditives.

Sachez que l’âge est un critère de tarif à l’adhésion. Les garanties de certaines mutuelles ou complémentaires santé peuvent être segmentées en fonction de l’âge de l’adhérant au contrat. Pour avoir plus d’informations sur les tarifs à l’adhésion, consultez notre article sur « Comment lire une de grille de remboursement d’une mutuelle ? ».

 

  • Votre budget : Combien êtes-vous prêt à mettre par mois dans une complémentaire santé ?

Si les remboursements de la Sécurité sociale sont fixés sur une nomenclature et une grille tarifaire unique, le tarif d’une complémentaire est, quant à lui, variable. Celui-ci dépend du niveau de prise en charge, et de ce fait, des remboursements proposés.

Choisissez votre mutuelle en fonction du budget que vous comptez attribuer à la protection de votre santé.

Notez qu’une complémentaire d’entrée de gamme est généralement efficace pour vous rembourser les dépenses inattendues en hospitalisation mais elle sera néanmoins plus limitée pour les remboursements des postes courants comme l’optique ou le dentaire.

Si vous rencontrez des problèmes de dentition ou de vue, il serait plus judicieux d’opter pour une mutuelle plus onéreuse mais proposant un meilleur niveau de garantie en optique et dentaire.

 

  • Votre situation géographique : Faut-il choisir sa mutuelle ou complémentaire santé en fonction de son lieu de résidence ?

Le lieu de résidence peut avoir un impact sur le type de contrat auquel vous pouvez souscrire. En effet, selon les régions, le régime social ainsi que les tarifs appliqués peuvent être différents de ceux du régime général de l’Assurance Maladie, notamment pour le régime d’Alsace Moselle ou pour les frontaliers Suisse.

Des contrats existent par exemple pour les travailleurs frontaliers Suisses (résidence en France et permis de travail en Suisse), leur permettant d’être remboursés dès le premier euro de dépense sans l’intervention de l’Assurance Maladie.

Les personnes résidant en Moselle (département de l’Alsace) ont quant à elles, des contrats spécifiques car leur régime de Sécurité sociale est mieux remboursé que le régime général (90 % contre 70 % de base de remboursement pour une consultation chez un généraliste). Cela  implique des cotisations de complémentaires santé plus élevées.

Enfin, les tarifs des contrats peuvent également varier en fonction de votre zone géographique. Une personne résidant en ville aura certainement des dépenses plus élevées qu’une personne habitant en zone rurale.

 

  • Votre situation professionnelle : Faut-il choisir sa mutuelle en fonction de sa profession ?

Selon votre statut et votre régime social d’appartenance, il peut être intéressant de choisir votre mutuelle en fonction de votre profession. En effet, certains métiers comportent plus de risques que d’autres et peuvent avoir une incidence sur les dépenses de santé.

Par exemple, un ouvrier ou un artisan aura une probabilité plus forte d’avoir recours à de l’hospitalisation dans le cadre de son activité professionnelle plutôt qu’une personne travaillant dans un bureau devant son ordinateur. Cependant, des dépenses en optique plus importantes pourront être à prévoir pour ces derniers.

Il faut noter que les tarifs de certains contrats peuvent varier en fonction de l’âge mais aussi du statut professionnel et du régime social dont l’assuré dépend. Une personne du même âge peut donc être amenée à payer ses cotisations moins cher si elle dépend du régime des Travailleurs Non Salariés (TNS) par exemple ou si elle exerce une profession différente de la vôtre.

Vos habitudes de consommation de soins : A quelle fréquence vous rendez-vous chez votre médecin, chez un spécialiste ? Consultez-vous des médecins pratiquant des dépassements d’honoraires ?

Les dépassements d’honoraires pratiqués par certains médecins et spécialistes peuvent être pris en charge en partie ou en totalité par une mutuelle. Si vous êtes amené à consulter régulièrement des praticiens avec des dépassements d’honoraires, vérifiez que votre contrat prévoit ce genre de garanties.

Le choix d’un médecin pratiquant dans le secteur 1 est l’assurance d’être remboursé au meilleur taux.

 

A savoir : Le cas des DOM

Les mêmes conditions s’appliquent pour les habitants des DOM (garanties en fonction de la situation géographique, de la profession…). Cependant les correspondances électroniques seront privilégiées plutôt que celles manuscrites pour faciliter la communication avec le courtier ou l’assureur. La souscription en ligne ainsi que la signature électronique sécurisée du contrat sont des commodités évidentes pour les habitants des DOM.

 

A lire également :

Je trouve la mutuelle adaptée à mes besoins
Ajouter / Enlever
Votre conjoint(e)
Ajouter / Enlever
Votre 1er enfant
Ajouter / Enlever
Votre 2e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 3e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 4e enfant
Ajouter / Enlever
Votre 5e enfant
Étape 1/2 
Vos coordonnées
Étape 2/2 
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.